BUCHMAN SYDNEY (1902-1975)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le scénariste et producteur américain Sydney Buchman a illustré une des formes les plus originales du cinéma américain d'entre les deux guerres, la comédie satirique légère à tendance sociale traitée avec beaucoup de vivacité et de brio. De 1932 à 1950, il fut une des gloires de la firme Columbia Pictures, à laquelle il imposa son style.

Sydney Buchman, né à Duluth (Minnesota), écrit d'abord pour le théâtre. En 1931, il se tourne vers le cinéma et débute par un éclatant coup de maître : le scénario de If I Had a Million (Si j'avais un million), film à sketches réalisé par sept metteurs en scène (dont Ernst Lubitsch) et joué par les grandes vedettes de la Paramount. En 1932, il s'installe à Hollywood et, dès lors, son nom demeurera inséparable de celui de la Columbia. Il collabore avec le grand metteur en scène Frank Capra, pour lequel il écrit Broadway Bill (1934) et, surtout, en 1939, le célèbre Mr. Smith Goes to Washington (Mr. Smith au Sénat). Ce film, joué par James Stewart, dénonçait les doctrines nazies, leur opposait la bonté et la pureté individuelles et exaltait, avec une naïveté voulue, l'honnêteté et le bon sens. Auparavant, Sydney Buchman avait écrit les scénarios de plusieurs comédies américaines typiques de l'époque, marquées par des préoccupations sociales et par un humour très personnel, empreint d'indulgence et d'humanité : She Married her Boss (Elle a épousé le patron) en 1933, de Gregory La Cava ; Theodora Goes Wild (Theodora devient folle) de Richard Boleslawski (1936), avec Irène Dunne, satire de la vie de province ; Holiday (Vacances) de George Cukor (1938), avec Cary Grant et Katharine Hepburn, qui traite des rapports des enfants devenus adultes avec leurs parents. En 1932, il avait écrit sur commande le scénario de la fameuse superproduction de Cecil B. De Mille, The Sign of the Cross (Le Signe de la croix). On lui doit aussi, entre autres, Here Comes Mr. Jordan (Le Défunt récalcitrant) d'Alexander Hall (1941), The Talk of the Town (1949), Jolson Sings Again, film sur la vie du chanteur Al Jolson, et dont il est aussi le producteur, Saturday's Hero de David Miller (1951)... Sa dernière œuvre notable a été l'adaptation du roman de Mary McCarthy, The Group (1966).

Monsieur Smith au Sénat , F. Capra

photographie : Monsieur Smith au Sénat , F. Capra

photographie

Dans ce film du réalisateur américain Frank Capra, en 1939, Monsieur Smith au Sénat (Mr. Smith Goes To Washington), James Stewart est un éclaireur naïf devenu sénateur par hasard. M. Smith, ou la démocratie telle que la rêvent les Américains. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

—  Raymond MORINEAU

Écrit par :

  • : journaliste, ancien maître de conférences à l'université d'Alexandrie

Classification

Pour citer l’article

Raymond MORINEAU, « BUCHMAN SYDNEY - (1902-1975) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sydney-buchman/