SUBSIDENCE, géologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Méthode d'étude de la subsidence

Pour reconstituer la formation d'un bassin ou d'une marge, ainsi que son évolution, on ne dispose que de son état actuel (forages et image sismique de la pile sédimentaire, épaisseurs de croûte, données géophysiques). L'histoire du bassin en tant que contenant ne peut être approchée que par son contenu, les sédiments. Cet enregistrement discontinu de l'enfoncement du socle a pu être perturbé par différents facteurs : les variations eustatiques, les fluctuations de l'apport sédimentaire, l'érosion, la diagenèse, l'halocinèse, une histoire tectonique polyphasée (plusieurs épisodes de rifting et de compression induisant des inversions structurales). Dans le but d'étudier la subsidence des régions en divergence, les sections sédimentaires les plus représentatives et les moins perturbées sont analysées par la méthode de délestage progressif des sédiments de surface en remontant le temps (backstripping, développé par Michael S. Steckler et Antony B. Watts, 1978). Les données nécessaires sont : un niveau de référence fixe (le zéro des mers actuelles) ; une courbe des variations eustatiques ; les épaisseurs sédimentaires suivant les âges ; les profondeurs de dépôt des sédiments ; l'état de compaction des sédiments résultant de la diagenèse par enfouissement ; un modèle isostatique (cf. roches - Diagenèse, gravimétrie, stratigraphie). Des incertitudes assez nombreuses demeurent sur les données et affectent les résultats obtenus. Eustatisme et subsidence sont étroitement liés : le niveau marin global a varié au cours du temps en raison des changements du volume de la masse d'eau des océans et du volume des bassins océaniques, et les variations de la position des lignes de rivage dépendent des vitesses relatives des variations du niveau marin et de la subsidence tectonique, ainsi que du comportement rhéologique de la plaque et des déformations intraplaques (Xavier Le Pichon, 1987 ; Antony B. Watts, 1989 ; Sierd Cloetingh et Henk Kooi, 1992). Si l'apport sédimentaire est suffisant pour compenser la su [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  SUBSIDENCE, géologie  » est également traité dans :

BASSIN SÉDIMENTAIRE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 4 690 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Paléogéographie »  : […] La période initiale consiste dans le dépôt d'une épaisse couverture sédimentaire sur un socle. Elle suppose le déclenchement d'un mouvement de subsidence durable dans le cadre de déformations à grands rayons de courbure. Sur les socles hercyniens encore relativement souples, la sédimentation corrélative, puissante et relativement continue, est le résultat d'une succession de transgressions de mer […] Lire la suite

DELTAS

  • Écrit par 
  • Gilbert BELLAICHE
  •  • 3 784 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Structure des deltas »  : […] Dans la plupart des cas, la croissance des constructions deltaïques n'est pas continue mais cesse lorsque le cours d'eau, à la suite le plus souvent d'une forte crue, migre latéralement, entraînant la formation d'une nouvelle construction. Les deltas sont ainsi composés d'une série de lobes sédimentaires plus ou moins développés et imbriqués. C'est ainsi que le delta du Mississippi a construit se […] Lire la suite

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean COGNÉ, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • François ELLENBERGER, 
  • Jean-Paul von ELLER, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Charles POMEROL, 
  • Maurice ROQUES, 
  • Étienne WINNOCK
  •  • 16 645 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Les bassins subsidents isolés du Crétacé inférieur »  : […] Après une période plus ou moins longue d'érosion ou de non-dépôt, la sédimentation reprend (fig. 7c) avec une extension géographique restreinte mais une subsidence énorme : bassin de Parentis (de 0 à 2 000 m de sédiments) ; bassin de l'Adour (de 0 à 4 000 m). Les premiers dépôts sont continentaux (faciès wealdien) : grès et argiles. Au cours du Barrémien, la sédimentation est surtout calcaire, d […] Lire la suite

MARGES CONTINENTALES

  • Écrit par 
  • Gilbert BOILLOT
  •  • 4 316 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La subsidence »  : […] On entend par subsidence le processus par lequel la lithosphère s'affaisse localement à un endroit du globe, créant ainsi une dépression (un bassin) où s'accumulent des sédiments (cf. subsidence – Géologie). Une forte subsidence caractérise les marges continentales de divergence. Pour comprendre les causes et les modalités de cette subsidence, il faut se rappeler la loi de l' isostasie. Selon cet […] Lire la suite

MERS RETRAITS ET AVANCÉES DES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 3 910 mots

Dans le chapitre « L'influence de la tectonique locale et de l'isostasie »  : […] La tectonique des plaques et les variations du volume des glaciers continentaux ont une influence globale, et elles sont responsables de changements du niveau de la mer ressentis sur l'ensemble de la planète. Cependant, les forces qui agissent sur les plaques continentales provoquent également des déformations importantes à l'intérieur des continents et sur leur bordure. Pour un observateur situé […] Lire la suite

PRUVOST PIERRE (1890-1967)

  • Écrit par 
  • Myriam COHEN
  •  • 373 mots

Géologue français, Pruvost fait œuvre de stratigraphe du Paléozoïque et de paléontologiste du Houiller, s'attachant particulièrement aux problèmes posés par l'accumulation sédimentaire. Issu d'une famille de médecins, il commence parallèlement des études médicales et une licence de sciences naturelles. En 1910, sa nomination en qualité d'assistant au Musée houiller de l'université de Lille, fondé […] Lire la suite

STRATIGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Gilles Serge ODIN
  •  • 5 516 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Conditions de la sédimentation »  : […] Si les facteurs qualitatifs (apports, transport et milieu) jouent un rôle dans la formation des strates, l'espace disponible pour l'accumulation des dépôts joue un rôle fondamental sur le plan quantitatif dans les bassins peu profonds de la plate-forme continentale et sur le continent. Cet espace varie dans le temps en fonction de la subsidence et de l'eustatisme. La subsidence consiste en un cre […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Marie-Françoise BRUNET, « SUBSIDENCE, géologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/subsidence-geologie/