STÉSICHORE (640 av. J.-C.?-? 550 av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Son nom, qui signifie « maître de ballet », domine l'histoire du lyrisme choral au ~ vie siècle. Stésichore était originaire d'Himère en Sicile. On ne possède aujourd'hui presque plus rien de ses Hymnes ; on lui attribue l'invention de la triade, qui renouvelle la composition de l'ode : au lieu que l'unité soit la strophe, monotone, elle devient le groupe strophe-antistrophe-épode (chant du chœur immobile). De plus, Stésichore introduit dans le chant choral, sous forme de récits, les légendes et les mythes de l'épopée, en privilégiant ceux qui concernent la Grande-Grèce, où de nombreuses cités prétendent devoir leur fondation à des héros homériques : ainsi, deux de ses recueils s'intitulent La Prise de Troie et Retours. D'ailleurs, les termes homériques abondent dans la langue de Stésichore, qui emploie le dorien littéraire des poésies lyriques destinées à toute la Grèce.

—  Dominique RICHARD

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Dominique RICHARD, « STÉSICHORE (640 av. J.-C.?-? 550 av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stesichore/