KOSSLYN STEPHEN (1948- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Stephen Michael Kosslyn est un chercheur américain en psychologie et neurosciences cognitives, qui s'est spécialement illustré dans la recherche sur l'imagerie mentale.

Stephen Kosslyn a obtenu ses titres universitaires en psychologie à l'université de Californie à Los Angeles (1970), puis à Stanford (1974). Il a occupé ensuite des postes académiques dans plusieurs universités nord-américaines, mais c'est à Harvard qu'il a été en fonction sur la plus longue partie de sa carrière, jusqu'en 2011. Cette même année, il est retourné à Stanford comme directeur du Center for Advanced Study in the Behavioral Sciences. À partir de 2013, il a assuré à San Francisco les fonctions de doyen et fondateur du projet Minerva, composante du Keck Graduate Institute.

Kosslyn a introduit une conception des images comme représentations mentales entretenant avec les objets représentés une correspondance analogique non arbitraire. Ainsi, les images possèdent des propriétés spécifiques, qui les différencient de formes plus abstraites de représentation, comme les propositions. En particulier, les distances entre les parties d'un objet sont supposées être reflétées par les distances entre les parties correspondantes de la représentation. Les expériences sur l'exploration mentale des images visuelles ont fourni des arguments en faveur de l'inscription d'une « métrique » au sein de ces représentations. Kosslyn a également développé une approche analytique de l'imagerie mentale, en distinguant les différentes capacités qui y contribuent (génération, maintien, inspection, transformation) et dont les combinaisons particulières permettent de rendre compte des différences individuelles en matière d'imagerie.

Kosslyn a exposé sa théorie de l'imagerie dans Image and Mind (1980), qui illustre une combinaison de l'approche expérimentale classique et de la modélisation informatique. La neuropsychologie et la neuro-imagerie ont ensuite pris le relais, contribuant à la proposition d'un modèle global de la cognition visuelle, dans lequel sont spécifiées les structures cérébrales prenant en charge chacune des fonctions concernées. L'étude de l'imagerie mentale étant ainsi placée sous l'éclairage des neurosciences cognitives, Kosslyn a proposé une synthèse de ses travaux dans Image and Brain: The Resolution of the Imagery Debate (1994).

Kosslyn a également produit plusieurs ouvrages sur les aides visuelles à la compréhension. Il a développé plus récemment avec G. W. Miller une théorie des « modes cognitifs » basée sur une prise en compte des fonctions portées par les différentes parties de l'infrastructure cérébrale (Top Brain, Bottom Brain, 2013).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  KOSSLYN STEPHEN (1948- )  » est également traité dans :

IMAGE MENTALE

  • Écrit par 
  • Grégoire BORST
  •  • 977 mots
  •  • 1 média

Quand nous pensons à la manière d’agencer nos valises pour qu’elles puissent toutes tenir dans le coffre de notre voiture ou au trajet le plus rapide pour nous rendre d’un point A à un point B, nous avons tendance à simuler ces événements en visualisant l’ensemble des solutions qui s’offrent à nous pour en déterminer la meilleure. Quand nous nous engageons dans ce type d’activités mentales, nous f […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel DENIS, « KOSSLYN STEPHEN (1948- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/stephen-kosslyn/