LEM STANISLAS (1921-2006)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

le 12 septembre 1921 à Lwów (alors en Pologne, aujourd'hui Lvív en Ukraine), mort le 27 mars 2006 à Cracovie, Stanislaw Lem est considéré comme l'un des grands visionnaires de la littérature de science-fiction. Issu d'une génération qui entra dans la vie adulte avec la Seconde Guerre mondiale, il revendiqua une haine profonde de la guerre et des totalitarismes. À Lwów, il connut d'abord l'occupation soviétique, puis nazie. Après la guerre, il s'installa à Cracovie où il vécut toute sa vie, à l'exception d'un séjour de quelques années à Berlin-Ouest et à Vienne dans les années 1980. Il fit des études de médecine, mais s'intéressa très vite à la complexité de l'univers et à ses fondements scientifiques.

La rencontre avec l'autre

Un premier roman réaliste, L'Hôpital des transfigurés, écrit en 1948, fut l'objet des ingérences de la censure. Ce qui conduisit Lem à se tourner, à partir d'Astronautes (1951), qui décrit une expédition sur Vénus, vers le genre de la science-fiction, qui autorise une plus grande liberté.

Dès ses débuts, Lem déploie deux types d'écriture : le roman de science-fiction et l'essai de philosophie des sciences. Dans ce second volet de son œuvre, Les Dialogues (1957) et Summa technologiae (1964) offrent des réflexions sur l'avenir des sciences et des techniques. La Philosophie du hasard (1968) s'articule autour du rôle du hasard dans les domaines de la physique, de la cosmologie, de la génétique et des théories de la culture. Le Fantastique et la futurologie (1970) est consacré à la théorie et à l'histoire de la science-fiction. Les questions posées dans les essais sont d'ordre philosophique, alors que les romans s'aventurent sur un terrain interdit aux sciences exactes. L'écrivain fantastique se situe dans un monde régi par les conventions mais aussi par les passions, voire les superstitions humaines.

Ses premiers romans (L'Homme de Mars, les Astronautes, Le Nuage de Magellan) comme ses œuvres de la maturité, L'Eden ( [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur à la faculté d'études polonaises à l'université Jagellone de Cracovie, vice-doyen de la faculté

Classification


Autres références

«  LEM STANISLAS (1921-2006)  » est également traité dans :

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 180 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « La littérature face aux totalitarismes (1939-1989) »  : […] Le 1 er  septembre 1939, Hitler franchit les frontières occidentales de la Pologne. Quelques jours plus tard, l'écrivain visionnaire S. I. Witkiewicz se suicide lors de l'invasion des territoires orientaux de la Pologne par l'Union soviétique. L'occupation nazie dura six ans. Quand aux troupes soviétiques, elles ne quittèrent la Pologne qu'après la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_48049

Pour citer l’article

Jerzy JARZEBSKI, « LEM STANISLAS - (1921-2006) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanislas-lem/