SPINELLO ARETINO (1350 env.-1410)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Élève d'Agnolo Gaddi, Spinello Aretino appartient à la génération des peintres de transition qui, à la fin du xive siècle, réalisent, selon leurs tempéraments divers, une adaptation plus ou moins personnelle de la tradition que leur avaient transmise les successeurs de Giotto. Spinello, quant à lui, s'oriente, spécialement dans ses fresques, vers un style animé qui annonce les tournois ou les fêtes des peintres de cassoni et, au-delà, les narrations pittoresques d'un Benozzo Gozzoli. L'Apparition de saint Michel sur le château Saint-Ange à Saint-François d'Arezzo accumule, au-dessus des prélats, des édifices romains imaginaires. La Tentation de saint Benoît (sacristie de San Miniato) montre le saint, nu, dans les herbes, les fleurs, les ronces d'une végétation fort peu désertique. Dans les Scènes de la vie de sainte Catherine (Oratoire d'Antella, 1387 env.), les ailes des anges, les draperies des vêtements imposent aux compositions des rythmes souples, tandis que la Conversion de saint Éphèse au cours d'une bataille (Campo Santo de Pise, 1391-1392) est vivement scandée par le mouvement des épées et des lances. Sa verve de conteur s'accentue encore au Palais public de Sienne où, de 1408 à 1410, il peint, en collaboration avec son fils, Parri Spinello, l'histoire du pape Alexandre III. Les Vierge à l'Enfant de Spinello, les saints et les anges qui les entourent, gardent, dans une ambiance plus sereine, la majesté de leurs modèles immédiats (Triptyque de 1391, Académie, Florence ; Vierge avec deux anges, Saint-Louis, Miss.). Pourtant, l'allongement des silhouettes, la finesse de certaines harmonies colorées, le souci du joli détail décoratif — volutes ou incrustations d'un trône, broderie d'un vêtement ou d'une tenture — (Vierge à l'Enfant, Città di Castello ; fresque de l'Annonciation à Saint-François d'Arezzo) trahissent une recherche d'élégance, une ouverture aux subtilités du gothique que Spinello a pu connaître au contact des peintres siennois.

—  Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE, « SPINELLO ARETINO (1350 env.-1410) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/spinello-aretino/