OKOSUN SONNY (1947-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le musicien nigérian Sonny Okosun défendit dans ses textes la cause pan-africaine et soutint les réformes sociales et politiques en Afrique. Ses chansons, interprétées en anglais et dans diverses langues nigérianes (ishan, ibo, yoruba), créèrent un style musical unique, mêlant reggae, pop, rock, calypso et musique traditionnelle nigériane.

Né le 1er janvier 1947, à Enugu ou à Benin City, Sonny Okosun (ou Sunny Okosuns) apprend la guitare en autodidacte durant son enfance et joue avec plusieurs groupes avant de former, en 1972, Paperback Ltd., qui sera ensuite rebaptisé Ozziddi (« Message »). Il publie plusieurs dizaines d'albums, mais ne se fait connaître sur la scène international qu'en 1977, avec Fire in Soweto. Il participe également à l'album Sun City, réalisé en 1985 par un collectif d'artistes opposés à l'apartheid, et, en 1994, est invité à se produire lors de l'investiture du président sud-africain Nelson Mandela. À partir de la fin des années 1980, Okosun s'oriente vers la musique gospel et prend le nom Evangelist Sonny Okosuns ; son disque de gospels Songs of Praise (1994) connaît un succès mondial considérable. En 1998, Sonny Okosun fonde un centre de prière à Ikeja, non loin de Lagos. Il s'éteint le 24 mai 2008, à Washington (D.C.), aux États-Unis.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« OKOSUN SONNY - (1947-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonny-okosun/