SHEMA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mot hébreu signifiant « écoute », par lequel commence le verset 4 du chapitre vi du Deutéronome : « Écoute, Israël, le Seigneur est notre Dieu, le Seigneur est Un. » Ce verset lui-même est le premier d'un des textes les plus importants du rituel de prières juif qui porte le nom de Shema, conformément à l'usage hébraïque de désigner un livre ou un passage par le mot qui le commence. Le Shema est composé de trois paragraphes de la Torah : Deutéronomevi, 4-9 ; xi, 13-21 ; Nombresxv, 37-41.

Par ce premier verset et par l'ensemble de ce texte, le juif proclame l'unité de Dieu, sa propre soumission au « joug de son règne » dans le souci de conformer sa vie à la Loi divine. Le Shema marque non seulement les limites de la journée juive (puisqu'il se récite le soir et le matin), mais aussi celles de l'existence du juif : c'est la première parole que l'enfant apprend à balbutier et la dernière que profèrent les lèvres de l'agonisant. C'est avec le Shema et sur le mot « Un » que les martyrs de la foi juive, qui ont donné leur vie pour la « Sainteté du Nom », exhalaient leur dernier soupir.

—  Ernest GUGENHEIM

Écrit par :

Classification

Autres références

«  SHEMA  » est également traité dans :

DEUTÉRONOME LIVRE DU

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 697 mots

Cinquième et dernier livre du Pentateuque. La Bible juive l'appelle, de ses premiers mots, Elleh haddebarim (« Voici les paroles ») ou simplement Debarim (« Paroles »). La Bible grecque, et à sa suite la Vulgate, l'intitulent « Deutéronome » ( deuteros nomos , « seconde loi ») — selon l'interprétation donnée à xvii , 18 — , parce que, venant après les autres livres législatifs (Exode, Lévitique e […] Lire la suite

MONOTHÉISME

  • Écrit par 
  • Claude GEFFRÉ
  •  • 3 567 mots

Dans le chapitre « Le temps de l'Exil »  : […] C'est en plein exil, alors que le peuple d'Israël est vaincu et soumis aux prestiges de l'idolâtrie et du polythéisme, qu'éclatent les affirmations les plus explicites du monothéisme absolu. Le Deutéro-Isaïe sera le témoin lyrique de ce qu'on peut appeler un « monothéisme spéculatif ». « Il n'y a pas d'autres dieux que moi et nul autre en dehors de moi, Dieu juste et sauveur » (Is., xlv , 21) . «  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Ernest GUGENHEIM, « SHEMA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/shema/