Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SÉRAPHIN DE SAROV saint (1759-1833)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Saint russe de la première moitié du xixe siècle, véritable icône de la spiritualité orthodoxe. Né à Koursk dans une famille de marchands, Prokhore Mochine entre à dix-neuf ans au monastère de Sarov. Il y reçoit le nom de Séraphin (« de feu »). En 1794, il se retire en ermite dans la forêt, s'enferme dans le silence, renouvelle un temps l'exploit des stylites. À partir de 1825, revenu à Sarov, il ouvre à tous la porte de sa cellule et devient le type même du starets, le saint vieillard, doué du discernement des esprits. Pour lui, le visible s'ouvre sur le Royaume ; la Mère de Dieu et les apôtres Pierre et Jean le visitent et le consacrent « homme apostolique ». En prévision d'une grande épreuve, il tente d'annoncer et de préparer chez quelques-uns — amis laïcs, moniales du couvent fondé par lui à Divéiévo — une spiritualité de transfiguration dans l'Esprit saint : transfiguration aussi du corps, de la culture, de la condition laïque. En novembre 1831, il fait à son jeune disciple Motovilov des « révélations » décisives sur la vie chrétienne comme « acquisition de l'Esprit » : non seulement l'Esprit lui parle mais il se manifeste à lui dans une plénitude lumineuse à laquelle il le fait participer. Publiées en 1901, ces révélations ont puissamment contribué au renouveau du témoignage orthodoxe à l'époque contemporaine.

— Olivier CLÉMENT

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : agrégé de l'Université, professeur à l'Institut Saint-Serge de Paris

Classification

Pour citer cet article

Olivier CLÉMENT. SÉRAPHIN DE SAROV saint (1759-1833) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • ORTHODOXE ÉGLISE

    • Écrit par , et
    • 23 362 mots
    • 1 média
    Rien ne peut mieux suggérer cette « sensation de Dieu » que l'entretien célèbre de saint Séraphin de Sarov (1759-1833) avec son disciple laïc Motovilov qui rapporte l'événement : « Quand même, répondis-je, je ne comprends pas encore comment je peux vraiment être sûr d'être dans l'Esprit saint [...]...
  • STARETS

    • Écrit par
    • 545 mots

    Dans l'Église russe, le mot starets (au pluriel startsy) désigne un moine qui, rempli des lumières du Saint-Esprit, est un guide dans la voie de la perfection. Le starets peut être prêtre, mais il ne l'est pas toujours ; il peut recevoir la charge de gouverner un monastère, mais ce n'est ni...