SARAJEVO (JEUX OLYMPIQUES DE) [1984]Contexte, organisation, bilan

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Trois villes se portent candidates à l'organisation des XIVes jeux Olympiques d'hiver de 1984 : Sarajevo (Yougoslavie), Sapporo (Japon) et Göteborg (Suède). Le C.I.O. tient sa quatre-vingtième session à Athènes du 17 au 20 mai 1978, la journée du 18 mai étant consacrée à l'élection des cités qui accueilleront les Jeux d'été et d'hiver de la XXIIIe olympiade. Pour les Jeux d'été, la question sera vite réglée, car seule Los Angeles a présenté un dossier. Sapporo a reçu les Jeux d'hiver en 1972 ; il semble a priori peu probable que ces Jeux reviennent déjà dans la métropole de l'île d'Hokkaid̄o. C'est oublier un peu vite que Denver, choisie en 1970 pour les Jeux de 1976, s'est désistée en novembre 1972, qu'il a fallu transférer en toute hâte les Jeux à Innsbruck – qui les avait reçus en 1964 –, la ville tyrolienne s'acquittant parfaitement de sa tâche. À l'image d'Innsbruck, le savoir-faire de Sapporo n'est plus à démontrer ; en outre, la quasi-totalité des infrastructures nécessaires sont déjà construites. Pour le C.I.O., la solution japonaise constitue un gage de sécurité : aussi, au premier tour de scrutin, Sapporo arrive en tête, avec trente-trois voix, Sarajevo en recueillant trente et une, alors que Göteborg (dix voix) est éliminée. Mais Sarajevo prépare depuis 1970 son dossier : dans le cadre d'un projet dénommé « La Protection de l'environnement et de l'homme », la ville s'est transformée et modernisée ; avec les Jeux, la cité bosnienne, entourée de massifs montagneux à l'enneigement abondant, pourrait donner une nouvelle impulsion au tourisme hivernal. Le C.I.O., qui en 1974 a pour la première fois accordé les Jeux d'été à un pays communiste (Moscou, 1980), se montre sensible aux arguments de Sarajevo, qui est élue au second tour de scrutin, avec trente-neuf voix, contre trente-six pour Sapporo.

Le comité d'organisation, présidé par Branko Mikulic, se met rapidement en place. Il définit tous les besoins, choisit les sites des compétitions ; les travaux débutent dès 1979. Le stade Kosevo, construit en 1947 au cœur de Sa [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SARAJEVO (JEUX OLYMPIQUES DE) [1984] - Contexte, organisation, bilan », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sarajevo-jeux-olympiques-de-1984-contexte-organisation-bilan/