LUGE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Distraction connue en Autriche et en Allemagne au xvie siècle, la luge devient un sport au xixe siècle. La première course de luge a lieu à Davos, en Suisse, en 1883. L'Union internationale des sports de luge est fondée en 1913 à Dresde (Allemagne). Elle fusionne avec la Fédération internationale de bobsleigh et toboganning en 1935, avant de retrouver son autonomie en 1957, sous le nom de Fédération internationale de luge de course. Les premiers Championnats d'Europe de luge se tiennent en 1914 en Autriche. Les premiers Championnats du monde ont lieu à Oslo, en Norvège, en 1955. La luge est sport olympique, pour les hommes comme pour les femmes, depuis 1964.

Les luges de compétition, autrefois en bois puis en plastique, sont désormais fabriquées en fibre de verre. La luge glisse grâce à deux lames d'acier, qui constituent la seule partie de l'engin en contact avec la glace. Le poids maximal d'une luge est de 23 kg pour un engin monoplace, de 27 kg pour un engin biplace. Lors des compétitions internationales, les hommes disputent des courses en monoplace et en biplace, les femmes uniquement en monoplace.

Les compétitions de luge ont en général lieu sur les mêmes pistes que celles qui servent aux épreuves de bobsleigh. La piste, d'une longueur comprise entre 1 000 et 1 500 mètres, doit comporter au moins dix virages. Le lugeur dévale la piste allongé sur le dos, à des vitesses pouvant atteindre 145 km/h. Il ne dispose d'aucun dispositif mécanique pour se diriger. C'est avec les mouvements de son buste et de ses jambes qu'il tente d'obtenir la trajectoire idéale. Il porte une combinaison conçue pour réduire la prise au vent. Le casque est obligatoire. Au départ, le lugeur se sert de ses mains pour s'élancer, et porte donc des gants équipés de crampons métalliques de 4 mm pour agripper la glace.

Allemands, Autrichiens et Italiens se distinguent particulièrement dans ce sport. Ainsi, l'Allemand Georg Hackl, champion olympique en 1992, 1994 et 1998, est devenu une idole en son pays. L'Italien Armin Zöggeler lui a succédé au palmarès olympique, s'imposant en 2002 et 2006. Un autre Allemand, Felix Loch, est devenu champion olympique en 2010 et en 2014. Côté féminin, l'Allemande Sylke Otto, championne olympique en 2002 et en 2006, mérite d'être mentionnée, tout comme ses compatriotes Tatjana Hüfner, championne olympique en 2010, et Natalie Geisenberger, championne olympique en 2014.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  LUGE  » est également traité dans :

HACKL GEORG (1966- )

  • Écrit par 
  • Antony G. CRAINE, 
  • Universalis
  •  • 685 mots

L'Allemand Georg Hackl, considéré par beaucoup comme le meilleur lugeur de tous les temps, remporta trois titres olympiques consécutivement (1992, 1994 et 1998) dans l'épreuve monoplace. Son étonnante décontraction et sa capacité à modifier les réglages de sa luge en fonction des conditions de course lui ont permis de dominer sa discipline pendant dix ans. Georg Hackl est né le 9 septembre 1966 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-hackl/#i_40262

HÜFNER TATJANA (1983- )

  • Écrit par 
  • Richard PALLARDY
  • , Universalis
  •  • 736 mots

La lugeuse allemande Tatjana Hüfner domine sa discipline à la fin des années 2000 et au début des années 2010. Elle a notamment remporté le titre olympique aux Jeux d'hiver de Vancouver en 2010. Née le 30 avril 1983 dans une famille de trois enfants à Neuruppin, dans le Brandebourg, alors en R.D.A., Tatjana Hüfner passe sa prime enfance à Fehrbellin, à une quinzaine de kilomètres de sa ville natal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tatjana-hufner/#i_40262

ZÖGGELER ARMIN (1974- )

  • Écrit par 
  • Bill BRADLEY, 
  • Universalis
  •  • 335 mots

Le lugeur italien Armin Zöggeler domina sa discipline dans les années 2000. Il a notamment remporté la médaille d'or aux jeux Olympiques, dans l'épreuve monoplace, en 2002 et en 2006. Armin Zöggeler est né le 4 janvier 1974 à Merano, dans le Tyrol du Sud (Haut-Adige). Dès 1989, à l'âge de quinze ans, il obtient de bons résultats chez les juniors. Il intègre rapidement l'équipe nationale italienne. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armin-zoggeler/#i_40262

Pour citer l’article

« LUGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/luge/