BOBSLEIGH

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sport consistant à descendre une piste de glace dans un traîneau articulé, à deux ou quatre places, muni d'un mécanisme de direction.

Le bobsleigh naît dans les stations de sports d'hiver des Alpes suisses à la fin du xixe siècle. La première véritable course se tient sur la Cresta Run, piste de 1 213 mètres reliant Saint-Moritz et Celerina, en 1892 : des équipes de trois à six personnes s'affrontent. Le Saint-Moritz Bobsleigh Club est fondé en 1897. De nombreuses pistes de bobsleigh sont construites en Suisse au début du xxe siècle : dans les années 1910, on compte quelque soixante pistes de bobsleigh dans ce pays. La Fédération internationale de bobsleigh et tobogganing est fondée en 1923 (60 fédérations nationales lui sont affiliées en 2014). Le bobsleigh (bob à 4) fait partie du programme olympique lors des Iers Jeux d'hiver, en 1924 à Chamonix. Les premiers Championnats du monde se tiennent en 1930 pour le bob à quatre, en 1931 pour le bob à deux. Ils ont lieu chaque année (sauf les années olympiques). Le bobsleigh féminin se développe dans les années 1990, et le bob à deux féminin fait partie du programme olympique à partir de 2002 à Salt Lake City.

Pour les compétitions internationales, la piste est longue de 1 200 à 1 600 mètres, avec une pente moyenne de 8 à 15 p. 100. Il s'agit d'une piste sinueuse avec des virages relevés tracés à flanc de colline. La plupart des pistes artificielles sont construites en béton, recouvert d'une couche de glace de plusieurs centimètres. Les lignes droites sont bordées par des parois latérales de glace renforcée, les virages relevés sont conçus pour éviter que le bob quitte la piste.

Si les premiers bobsleighs étaient fabriqués en bois, l'acier a été adopté rapidement ; dans les années 1950, les engins sont faits d'acier et d'aluminium. Aujourd'hui, les bobsleighs sont des machines aérodynamiques, carénées, qui ont des coques en carbone-Kevlar ou en fibre de verre résistant aux chocs. Le bobsleigh se compose d'une coque principale, d'un châssis, d'un essieu avant et arrière et de deux jeux de patins indépendants. Le poids maximal d'un bobsleigh (poids de l'équipage compris) est de 390 kg pour le bob à deux masculin (170 kg pour l'engin seul), 630 kg pour le bob à quatre masculin (210 kg pour l'engin seul) et 350 kg pour le bob à deux féminin (170 kg pour l'engin seul).

Le pilote dirige le bobsleigh avec les doigts, en utilisant deux anneaux attachés par des cordes à un mécanisme de direction. Le freineur (ou brake) est assis à l'arrière et actionne deux crampons pour arrêter l'engin. Le départ (la poussée) est un moment crucial, car il conditionne toute la descente : les bobeurs, équipés de chaussures munies de nombreuses pointes, poussent l'engin, en courant à côté de lui, sur 50 à 60 mètres. Le pilote embarque le premier, le freineur, le dernier.

Aux jeux Olympiques et aux Championnats du monde, les hommes effectuent quatre descentes, les femmes, deux. L'addition des temps donne le vainqueur. Les Allemands et les Suisses s'illustrent particulièrement dans ce sport, où les Italiens tirent aussi leur épingle du jeu. L'Italien Eugenio Monti a obtenu six médailles aux Jeux, de 1956 à 1968. L'Allemand Wolgang Hoppe a également récolté six médailles aux Jeux, de 1984 à 1992. Ses compatriotes Christoph Langen, champion olympique de bob à quatre en 1998 et de bob à deux en 2002, et Andre Lange, champion olympique de bob à quatre en 2002, double médaillé d'or aux Jeux de 2006, champion olympique de bob à deux en 2010, ou le Russe Alexander Zubkov, double médaillé d’or aux Jeux de Sotchi en 2014, figurent aussi parmi les grands champions de ce sport. Côté féminin, les Américaines Jill Bakken et Vonetta Flowers ont été, en 2002, les premières championnes olympiques de bobsleigh, alors que les Canadiennes Kaillie Humphries et Heather Moyse ont remporté la médaille d’or en 2010 puis en 2014. Si les Français ne brillent guère dans ce sport, Bruno Mingeon a néanmoins obtenu la médaille de bronze en bob à quatre aux jeux Olympiques en 1998, avant d'être champion du monde dans la même discipline en 1999.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  BOBSLEIGH  » est également traité dans :

EAGAN EDDIE (1897-1967)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 730 mots

Le palmarès de l'Américain Eddie Eagan, champion de boxe puis de bobsleigh, présente une singularité : il remporta une médaille d'or olympique aux Jeux d'été et aux Jeux d'hiver, ce qui constitue un exploit unique. Né le 26 avril 1897 à Denver (Colorado), Edward Patrick Francis Eagan n'est âgé que d'un an lorsque son père meurt dans un accident ferroviaire. Sa mère, qui élève alors seule ses cinq […] Lire la suite

LANGE ANDRE (1973- )

  • Écrit par 
  • Julie PARRY
  • , Universalis
  •  • 777 mots
  •  • 1 média

L'Allemand Andre Lange est le plus titré des bobeurs : il a remporté quatre médailles d'or et une médaille d'argent aux jeux Olympiques, de 2002 à 2010, huit médailles d'or, quatre médailles d'argent et deux médailles de bronze aux Championnats du monde, de 2000 à 2009. Né le 28 juin 1973 à Ilmenau, en R.D.A., Andre Lange débute le sport de haut niveau par la luge, qu'il délaisse à l'âge de dix-ne […] Lire la suite

MONTI EUGENIO (1928-2003)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 363 mots

Le bobeur italien Eugenio Monti demeure dans les mémoires tant pour son fair-play que pour ses prouesses sportives. Il brilla dans sa discipline de 1956 à 1968, en bob à deux comme en bob à quatre. Eugenio Monti naît le 23 janvier 1928 à Dobbiaco, dans le Haut-Adige. Lors de sa première participation aux jeux Olympiques, à Cortina d'Ampezzo en 1956, il obtient la médaille d'argent dans les deux ép […] Lire la suite

Pour citer l’article

« BOBSLEIGH », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/bobsleigh/