SANDRIN PIERRE REGNAULT dit (1re moitié XVIe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compositeur français, un des maîtres de la chanson parisienne, qui introduisit l'influence du style italien dans la chanson française du xvie siècle. Son surnom, qu'il se donna lui-même, est emprunté à La Farce du savetier, où Sandrin « ne respont que chansons ». Ses premières pièces, publiées chez Attaingnant (1538), obéissent encore au style initial de la chanson parisienne, caractérisé notamment par le syllabisme. Lassus lui emprunta un motif fameux (Doulce Mémoire) pour une des ses messes. En 1539, il fut nommé doyen du chapitre de Saint-Florent-de-Roye (Picardie) ; son nom est cité, en 1543, à côté de celui de Sermisy, comme faisant partie de la chapelle royale, dont il devint compositeur attitré en 1547 ; il devint même chanoine de cette chapelle entre 1549 et 1560 ; il bénéficia de plusieurs prébendes canoniales. C'est un peu après 1550 qu'il partit pour l'Italie, car en 1554 il est maître de chapelle du cardinal de Ferrare, Hippolyte d'Este, ambassadeur de France à Rome ; il le resta certainement jusqu'en 1561. Un tel séjour enrichit notablement son écriture ; l'italianisme apparaît par exemple avec Amour si haut ou Puisque suivre en servitude (influence de la frottola et du madrigal). De 1538 à 1560, il publia une cinquantaine de chansons à Paris, à Lyon, à Anvers, à Louvain. Beaucoup de ces pages furent transcrites en tablatures de luth, guitare, viole ou orgue. On ignore si ce maître de chapelle a écrit de la musique religieuse.

—  Pierre-Paul LACAS

Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « SANDRIN PIERRE REGNAULT dit (1re moitié XVIe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sandrin-pierre-regnault-dit/