SALT LAKE CITY

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ville américaine de 200 000 habitants en 2017 (1,2 million dans l’agglomération) située à l’ouest des États-Unis et capitale de l’État d’Utah, Salt Lake City occupe un site de contact, à 1 300 mètres d’altitude, entre les monts Wasatch, bordure occidentale des Rocheuses, à l’est, et le désert du Grand Lac Salé, frange orientale des hauts plateaux du désert du Grand Bassin des États-Unis, à l’ouest. Rare ville des Rocheuses centrales, la capitale des mormons est au centre d’un ruban urbanisé de quelque 200 kilomètres, qui profite du microclimat offert par le Grand Lac Salé pour s’étaler du nord au sud, d’Ogden à Provo. Ville de l’Ouest, pleinement intégrée à l’histoire de la frontière, elle compte parmi celles qui ont le plus fort taux de croissance démographique, notamment depuis les jeux Olympiques de 2002.

États-Unis : carte administrative

Carte : États-Unis : carte administrative

Carte

Carte administrative des États-Unis. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

En 1847, la communauté de l’Église de Jésus Christ des saints des derniers jours (dont les membres sont appelés par les profanes «  mormons », du nom du prophète mormon ayant inspiré la doctrine de l’Église), fondée par Joseph Smith en 1830 et initialement installée à Kirtland (Ohio), à Independence (Missouri) puis à Nauvoo (Illinois), fuit de nouveau les persécutions et pénètre les territoires de l’Ouest, alors mexicains, en quête d’une terre d’accueil. C’est leur leader, Brigham Young, qui va désigner, en accord avec la doctrine mormone, le lieu (l’actuel This is the Place Heritage Park) où établir la « nouvelle Sion », sur un territoire désert, aux limites de l’œkoumène, occupé alors de manière intermittente par la tribu indienne des Shoshone. Annexée par les États-Unis en 1848, la ville est intégrée dans le vaste Territoire de l’Utah, malgré l’autoproclamation par les mormons de l’État de Deseret, jamais reconnu par le pouvoir fédéral. Édifiée selon un plan en damier centré sur le temple et l’espace cultuel qui l’entoure (Temple Square), elle est d’abord baptisée Great Salt Lake City, puis prend son nom actuel en 1868. Les terres a [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  SALT LAKE CITY  » est également traité dans :

GRAND LAC SALÉ

  • Écrit par 
  • Jacques SOPPELSA
  •  • 164 mots
  •  • 1 média

Au contact de la sierra Nevada et des grands plateaux du centre des montagnes Rocheuses (Columbia, Grand Bassin, Colorado) se multiplient, élément original de diversification des paysages, les formes de cuvettes intérieures. La plus importante, véritable playa de plus de 220 kilomètres de longueur, développée au nord du Grand Bassin (Nevada), est occupée aujourd'hui, dans son secteur occidental, p […] Lire la suite

MORMONS

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN
  •  • 1 980 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'expansion des mormons »  : […] Des diverses sectes issues de la renaissance religieuse du début du xix e  siècle, celle des mormons connut l'expansion la plus grande et la plus rapide. Des fidèles affluèrent d'Europe aussi bien que de l'est des États-Unis pour s'établir non seulement en Utah, mais dans les États voisins, Arizona, Nouveau-Mexique, Idaho, Nevada, Californie. Ils y appliquèrent les mêmes méthodes que leurs frères […] Lire la suite

ROCHEUSES MONTAGNES

  • Écrit par 
  • Bernard MOMER
  •  • 2 547 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Peuplement »  : […] La présence humaine dans les Rocheuses remonte à 13 000 ans environ, alors que la hausse des températures repoussait les glaciers qui recouvraient la majeure partie de la chaîne au nord du bassin du Wyoming. Une fouille archéologique, à l’ouest de la ville de Banff au Canada, a révélé des pointes de lances en pierre, de hachoirs et de couteaux, ainsi que de nombreux ossements d’animaux dépecés dat […] Lire la suite

Les derniers événements

Irak. Poursuite des violences meurtrières. 3-31 août 2006

supérieurs, accusés de « crimes de guerre, de crimes contre l'humanité et de génocide » pour leur participation à la répression des populations kurdes du nord de l'Irak, entre février et août 1988, qui avait fait plusieurs dizaines de milliers de victimes. Le 31, dans un discours à Salt Lake City devant […] Lire la suite

Pour citer l’article

Laurent VERMEERSCH, « SALT LAKE CITY », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/salt-lake-city/