SALICALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Salix alba L.

Salix alba L.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Populus davidiana Dode

Populus davidiana Dode
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Saule pleureur

Saule pleureur
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie


L'ordre des Salicales ne comprend qu'une seule famille de plantes dicotylédones : les Salicacées dont les deux genres les plus importants sont les saules (Salix) et les peupliers (Populus). Les Salicacées actuelles sont répandues essentiellement dans les zones arctiques et tempérées de l'hémisphère Nord ; elles caractérisent en particulier les lieux humides où elles se reproduisent facilement par multiplication végétative. Elles sont attestées depuis le Crétacé : d'après E. W. Berry (in M. J. Fisher, 1928), il y avait environ 70 à 80 espèces de Populus au Crétacé supérieur et à l'Éocène, alors que les Salix étaient peu représentés ; dès le Miocène, le nombre d'espèces de Populus décroît, alors que celui des Salix augmente.

Caractères généraux de la famille

Les Salicacées sont des arbres et des arbustes – parfois de taille réduite, tel Salix herbacea L. – à feuilles simples, alternes, à stipules libres. Les fleurs sont groupées en chatons parfois dressés, le plus souvent pendants, apparaissant fréquemment avant les feuilles. Les bractées membraneuses portent chacune à leur aisselle une fleur apparemment nue. Les fleurs mâles comptent de deux à trente étamines (parfois davantage) accompagnées de une ou deux petites glandes (nectaires) chez les Salix, ou entourées d'un disque en forme de cupule (Populus). Les anthères sont biloculaires, extrorses et s'ouvrent par deux fentes longitudinales. Les fleurs femelles ont un ovaire supère sessile ou brièvement pédicellé, formé généralement de deux carpelles et accompagné, comme dans le cas des fleurs mâles, par un, deux ou plusieurs nectaires (Salix), ou entouré par un disque (Populus). La placentation est pariétale. Le style, de longueur variable, est bifide ou quadrifide. Les ovules sont nombreux, ascendants, anatropes. Le fruit est une capsule s'ouvrant par deux ou quatre valves. Les graines, de petite taille, sont nombreuses et entourées d'une aigrette de poils provenant non du funicule, comme on le pensait [...]

Salix alba L.

Salix alba L.

Dessin

Salix alba L., inflorescences et fleurs (d'après N. J. Anderson) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Populus davidiana Dode

Populus davidiana Dode

Dessin

Populus davidiana Dode (d'après Nakai, 1930) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur ès sciences, conservateur au conservatoire et jardin botanique de Genève

Classification

Voir aussi

CHATONS botanique    PEUPLIER    SALICACÉES    SAULE    SAULE PLEUREUR

Pour citer l’article

André CHARPIN, « SALICALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/salicales/