RUSSIE (Le territoire et les hommes)Économie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
CapitaleMoscou
Unité monétairerouble (RUB)
Population143 185 000 (estim. 2021)
R.N.B. par habitant (USD)10 690 (2020)

L’histoire de l’économie russe à partir de la disparition de l’URSS en 1991 est symptomatique des enjeux de la « transition » qu’a connue toute l’Europe de l’Est à la fin du xxe siècle et au début du xxie : le passage d’un système économique de type soviétique à un système de type capitaliste. Les grandes transformations entraînées par ce changement ont été plus longues et plus difficiles que prévu. En vingt ans, l’économie russe est bien devenue capitaliste, mais sous une forme très éloignée des modèles imaginés par les réformateurs du pays.

La dimension politique de ces évolutions est déterminante. Malgré un discours officiel à prétentions techniques, l’économie de l’Union soviétique était régie par le politique. En 1991 encore, les enjeux politiques de la dissolution de l’URSS ont profondément influencé les choix économiques des dirigeants. L’échec de la « thérapie de choc » mise en place de 1992 à 1994 fut aussi celui de l’idée, toute politique, que les institutions occidentales pouvaient être directement reproduites en Russie postsoviétique. Ce serait donc une erreur de considérer que l’action de Vladimir Poutine au sommet de l’État, à partir de 2000, marque un retour du politique dans l’économie russe. En outre, pendant la première décennie du xxie siècle, et en dépit d’une nette amélioration du niveau de vie de la population et des finances publiques du pays, la Russie est restée marquée par des fragilités structurelles préoccupantes, liées à la répartition géographique de ses activités et à l’enracinement de certaines rentes de situation.

La laborieuse sortie de l’économie planifiée

Au début des années 1980, l’écart de développement économique entre l’URSS et l’Occident devient criant. À l’Ouest, le rythme des innovations s’accélère. En URSS, les blocages de la planification centralisée s’accentuent et entraînent inefficacité, gaspillage et pénurie. « L’accélération », premier mot d’ordre de Mikhaïl Gorbatchev, arrivé à la tête du parti en 1985, ne donnant pas les résultats escomptés, la perestroïka (« reconstruction ») lui succède en 1986. Entreprises et acteurs individuels sont dotés de nouveaux droits économiques et commencent à jouir d’une certaine autonomie de gestion. Le monopole d’État sur le commerce extérieur est remplacé par un système de licences.

Les résultats sont indéniables : en moins de trois ans, plus de 200 000 coopératives voient le jour. Au début de 1990, celles-ci « pèsent » 4,8 millions d’emplois et plus de 5 p. 100 du PIB de l’URSS Mais les réformes ont affaibli la cohérence de la planification sans permettre l’émergence de la discipline nécessaire à la coordination des échanges marchands. Les failles de la législation et sa mauvaise application favorisent les abus de toutes sortes : fuites de capitaux via les coopératives, entreprises d’État minées de l’intérieur par les structures privées qui s’y implantent, augmentations des salaires que ne justifient ni la production en baisse ni le maintien de la planification des prix… Enfin, la corruption et l’évasion fiscale se développent.

À l’extérieur, les relations avec les anciens pays satellites se distendent : le Mur de Berlin tombe en novembre 1989, ce qui rend rapidement caduc le pacte de Varsovie. Désormais superflu, l’outil de coopération économique du bloc soviétique, le Conseil d’assistance économique mutuelle (CAEM ou, selon l’appellation anglaise abrégée, Comecon) est dissous le 28 juin 1991. En URSS même, la désorganisation gagne : des républiques soviétiques restreignent leurs livraisons à d’autres républiques de l’URSS, ce qui aggrave les pénuries, le phénomène se propageant même à certaines régions de la Russie.

La décomposition de l’Union soviétique atteint un stade critique au cours de l’été de 1991 : le 19 août, un putsch contre le président Gorbatchev est organisé par les forces d’État (Intérieur, armée, KGB). La tentative échoue, mais elle convainc les dirigeants des républiques qui composent l’URSS que l’Union n’a plus d’avenir et que leur propre légitimité politique passe par l’indépendance. Le 25 décembre 1991, l’Union soviétique est officiellement dissoute. L’histoire de la Russie démocratique commence, dans un contexte de forte récession économique.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Russie : indicateurs économiques et sociaux (1991-1998)

Russie : indicateurs économiques et sociaux (1991-1998)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Russie : indicateurs économiques et sociaux (1998-2008)

Russie : indicateurs économiques et sociaux (1998-2008)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Transport de gaz au gisement de Bovanenkovo (Russie)

Transport de gaz au gisement de Bovanenkovo (Russie)
Crédits : Stanislav Krasilnikov/ ITAR-TASS/ en.kremlin.ru ; CC-BY 4.0

photographie

Manifestation devant l'ambassade d'Ukraine à Moscou, 2005

Manifestation devant l'ambassade d'Ukraine à Moscou, 2005
Crédits : Serguei Chirikov/ EPA

photographie

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

  • : maître de conférences en sciences économiques à l'Institut national des langues et civilisations orientales, Paris

Classification

Autres références

«  RUSSIE  » est également traité dans :

RUSSIE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Myriam DÉSERT
  •  • 1 234 mots

L'hyperbole est d'usage dès qu'il s'agit de la Russie. La démesure y est montrée partout à l'œuvre, dans le territoire comme dans les passions individuelles et l'histoire collective. Au panthéon littéraire elle a légué des héros caractérisés par leurs excès, indolent Oblomov ou modèles exaltés de l'Homme révolté. Le flirt constant avec l'infini se dit jusque dans la conquête de l'espace : les Russ […] Lire la suite

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Pascal MARCHAND
  •  • 8 556 mots
  •  • 11 médias

En 1985, Mikhaïl Gorbatchev engageait l'U.R.S.S. dans la perestroïka, nouvelle politique qui se transforma bien vite en séisme géopolitique pour le continent européen.Après l'effondrement des démocraties populaires en 1989, l'implosion de l'U.R.S.S. en 1991 laissait la place à quinze républiqu […] Lire la suite

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 260 mots
  •  • 27 médias

L'histoire de la Russie est celle de la formation d'un vaste empire qui, du xe au xxe siècle, s'est peu à peu étendu, à partir des plaines de l'Europe orientale aux rives du Pacifique et aux montagnes d'Asie centrale. Le mot « Russie » désigne un domaine où se sont rassemblés des peuples divers, en grosse […] Lire la suite

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - La Fédération de Russie

  • Écrit par 
  • Myriam DÉSERT
  •  • 14 323 mots
  •  • 8 médias

La Fédération russe naît en 1991 avec la disparition de l'URSS. Elle doit alors s'inventer comme État-nation, qui plus est multiethnique, tâche d'autant plus ardue que le pays a été tout au long de son histoire à la tête d'un empire et que sa population vient de subir, avec la perestroïka, un traumatisme identitaire, la sensation d'être une superpuissance déchue venant s'ajouter à la perte des rep […] Lire la suite

RUSSIE (Arts et culture) - L'art russe

  • Écrit par 
  • Michel ALPATOV, 
  • Olga MEDVEDKOVA, 
  • Cécile PICHON-BONIN, 
  • Andreï TOLSTOÏ
  •  • 18 903 mots
  •  • 22 médias

Par art russe ancien les historiens de l'art désignent la période d'activité artistique qui débute en Russie par l'adoption du christianisme, en l'an 988, et se poursuit jusqu'à la réforme de Pierre le Grand, au début du xviiie siècle, moment où l'art religieux d'inspiration byzantine est remplacé par un art profane qui participera à tous les grands c […] Lire la suite

RUSSIE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER, 
  • Marie-Christine AUTANT-MATHIEU, 
  • Hélène HENRY, 
  • Hélène MÉLAT, 
  • Georges NIVAT
  •  • 25 104 mots
  •  • 7 médias

Produit d'une société dont l'histoire est caractérisée par une suite de ruptures brutales, la littérature russe est née de la première de ces ruptures, celle qui, dans les dernières années du premier millénaire, fait de la Russie païenne évangélisée par Byzance l'un des grands États de la chrétienté médiévale. Une seconde rupture, provoquée à l'aube du xviii […] Lire la suite

RUSSIE (Arts et culture) - Le théâtre

  • Écrit par 
  • Béatrice PICON-VALLIN, 
  • Nicole ZAND
  •  • 8 636 mots

L'année 1898 est une des grandes dates de l'histoire du théâtre européen. Elle marque la fondation du Théâtre d'art de Moscou, en réaction contre l'académisme, le vedettariat, le bas niveau du répertoire et le caractère commercial de la scène russe de l'époque. C'est sur les planches du Théâtre d'art que se produit la rencontre des deux figur […] Lire la suite

RUSSIE (Arts et culture) - La musique

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 3 034 mots
  •  • 4 médias

« C'est le peuple qui crée la musique, et nous sommes des « arrangeurs » à son service », déclarait Glinka qui, même s'il eut quelques précurseurs, tel A. Verstovski, fut bel et bien le « père » de la musique russe, le fondateur d'une école nationale, durant la première moitié du xixe siècle. Et Glinka écrit enc […] Lire la suite

RUSSE CINÉMA

  • Écrit par 
  • Bernard EISENSCHITZ
  •  • 10 172 mots
  •  • 6 médias

Le cinéma soviétique naît officiellement du décret de nationalisation signé par Lénine le 27 août 1919. Pendant soixante-dix ans, ce cinéma va être affaire d'État, pour le meilleur et pour le pire. Pour le meilleur : par l'indifférence à peu près constante aux questions de rentabilité, qui en fait un cas unique, ouvert à de très nombreuses expérimentations. P […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

11-29 mai 2017 France. Nomination du gouvernement et premiers pas du nouvel exécutif.

l’Économie, l’ancienne directrice des ressources humaines chez Danone Muriel Pénicaud au Travail, le directeur de l’ESSEC Jean-Michel Blanquer à l’Éducation nationale, Jacques Mézard (PRG) à l’Agriculture et l’Alimentation, Gérald Darmanin (LR) à l’Action et aux Comptes publics, la présidente de l’université de Nice-Sophia-Antipolis Frédérique Vidal […] Lire la suite

13-27 novembre 2015 France. Attentats terroristes à Paris et Saint-Denis.

d’économie budgétaire imposées par Bruxelles. Sur le plan diplomatique et militaire, François Hollande prône le « rassemblement de tous ceux qui peuvent réellement lutter contre cette armée terroriste dans le cadre d’une grande et unique coalition », n’excluant plus de s’allier pour cela avec la Russie. Il appelle à l’adoption d’une résolution par  […] Lire la suite

3-21 septembre 2014 Ukraine. Cessez-le-feu dans le Donbass

hommes – sans toutefois ordonner le déploiement de troupes permanentes dans les pays frontaliers de la Russie. Le 5, Petro Porochenko et les séparatistes concluent un accord de cessez-le-feu, à Minsk (Biélorussie), en présence de représentants de la Russie et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. En cinq mois, le conflit  […] Lire la suite

7-31 août 2014 Ukraine. Contre-offensive séparatiste et surenchère russe

Russie en raison de l'aide que celle-ci apporte à la rébellion séparatiste qui sévit dans l'est de l'Ukraine. Ces sanctions affectent l'économie russe, provoquant la chute du rouble, la fuite des capitaux et la défiance des investisseurs. Le 7 également, le secrétaire général de l'O.T.A.N. Anders Fogh Rasmussen, en visite à Kiev, réitère son soutien […] Lire la suite

7-18 mai 2000 Russie. Premières décisions du président Vladimir Poutine

Russie ». Vladimir Poutine désigne comme Premier ministre Mikhaïl Kassianov, jusqu'alors vice-Premier ministre chargé de l'Économie et des Finances et considéré comme proche de l'homme d'affaires Boris Berezovski. Mikhaïl Kassianov sera très largement investi par la Douma le 17. Le 11, des hommes en armes de la police des impôts, du ministère de l'Intérieur […] Lire la suite

Pour citer l’article

Julien VERCUEIL, « RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Économie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-economie/