BURRI-BISCHOF ROSELLINA (1925-1986)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cette Suissesse passionnée et discrète épouse en 1949 le photographe Werner Bischof, reporter qui, du Japon à l'Amérique latine, fut à travers ses livres et ses publications dans les grands magazines un des pivots du photo-journalisme des années 1950. Dès 1940, elle avait décidé de se consacrer à l'équipe Magnum. Inlassablement, elle défendra une éthique humaniste de la photographie et, depuis le remarquable DU en Suisse jusqu'à Life, de Tōkyō à New York, elle mettra en avant une équipe européenne qui révolutionnait la notion d'agence de photographie. Elle participe à la création de l'International Center of Photography de New York avec Cornell Capa, défend l'idée que le photo-journalisme est un moyen d'expression individuel, se bat pour la reconnaissance du style personnel. Ses amis, Henri Cartier-Bresson ou Marc Riboud, savent ce que le développement international de l'agence Magnum et le rayonnement global du photo-journalisme doivent à cette femme généreuse qui parcourut le monde à la recherche de lieux pour leurs expositions et de pages pour leurs publications de prestige.

En 1954, Werner Bischof disparaît au cours d'un reportage dans les Andes. En 1963, Rosellina épouse le photographe suisse René Burri, membre de l'agence Magnum. Elle crée, avec quelques amis, la Fondation suisse pour la photographie. Cette institution, aujourd'hui l'une des plus dynamiques d'Europe, s'installe dans les locaux de la prestigieuse Kunsthaus de Zurich. Rosellina Burri-Bischof organise là des expositions essentielles sur le photo-journalisme par thèmes ou par auteurs et défend inlassablement la conception du photo-journalisme comme création.

Les derniers jours de sa vie résument parfaitement la position humaniste et la détermination de Rosellina Burri-Bischof. Sans illusion sur l'issue du cancer qui l'avait frappée, elle régla d'abord les derniers détails de la rétrospective et du catalogue raisonné de son premier époux Werner Bischof. Puis, trop affaiblie pour terminer la préparation de la rétrospective, elle passa les derniers jours de sa vie à lire la biographie de Robert Capa qui venait de paraître chez Knops à New York. Fondateur de Magnum et figure de proue du photo-journalisme moderne, Capa avait été son ami.

—  Christian CAUJOLLE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Christian CAUJOLLE, « BURRI-BISCHOF ROSELLINA - (1925-1986) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rosellina-burri-bischof/