CAPA CORNELL (1918-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Photographe américain. Né Kornell Friedmann à Budapest (Hongrie), Cornell Capa rejoint son frère Robert à Paris en 1936 avec l'intention d'y poursuivre des études de médecine, mais devient bientôt son assistant et tire ses photos. L'année suivante, il commence une carrière de photoreporter à New York pour l'agence Pix, les magazines Picture Post et Life. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il sert dans l'unité Photo-Intelligence de l'armée. En 1943, il obtient la nationalité américaine et adopte le même patronyme que son frère, Capa. De 1953 à 1955, il est nommé vice-président de l'American Society of Magazine Photographers. En 1954, après la mort de son frère, il rejoint l'agence Magnum et, après le décès de David « Chim » Seymour, en devient le président jusqu'en 1960. Dans les années 1950-1960, il va réaliser de nombreux reportages portant essentiellement sur la politique (les campagnes électorales de John et Robert Kennedy, Nelson Rockefeller et Barry Goldwater) et les thèmes à caractère social, comme les enfants handicapés ou la vieillesse. De ses reportages en Amérique du Sud, il tire plusieurs livres dont Farewell to Eden (1964), qui montre la destruction de la culture des Indiens d'Amazonie. Il participe à la popularisation du terme de « photographe engagé » (concerned photographer) et s'efforce d'attirer l'attention sur des conflits tels que la répression conduite par le régime argentin de Juan Perón ou la guerre de Six Jours. Préoccupé par la sauvegarde des archives et la mise en valeur de l'œuvre de son frère, il crée en 1974 l'International Center of Photography, qui abrite le fonds Robert Capa et promeut par des expositions l'histoire du photojournalisme.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« CAPA CORNELL - (1918-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cornell-capa/