GHIRSHMAN ROMAN (1895-1979)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Grand spécialiste de l'antiquité iranienne, Roman Ghirshman connut une vie hors du commun. Ce Français d'élection était né à Kharkov (aujourd’hui Kharkiv en Ukraine) le 3 octobre 1895. Mobilisé durant la Première Guerre mondiale, il combattit dans l'armée blanche qui fut refoulée en Crimée. De là, il passa à Constantinople, puis dans une colonie juive de Palestine dont, seul officier, il organisa la défense en attendant d'être dégagé par les lanciers du Bengale. Il gagna la France en 1923, et dans sa vieillesse, il se plaisait à raconter comment, étudiant pauvre, il gagnait alors sa vie comme caissier d'une boîte de nuit de Montparnasse. Et ses journées étaient consacrées à des études universitaires : Charles Picard lui inculqua une forte culture classique, le père Scheil et C. Virolleaud lui enseignèrent l'assyrien et le sumérien ; R. Dussaud et G. Contenau, l'archéologie.

Ainsi formé, il put être affecté en 1930 à la mission qui fouillait le site sumérien de Tello, en Irak. Or, à cette époque, le plateau iranien n'avait pratiquement pas été exploré autrement qu'en surface ; toute la « préhistoire » antérieure aux Perses achéménides était inconnue. Les fouilleurs clandestins pillaient les tombes du Luristan, au voisinage desquelles le site de Tépé Giyan leur livrait une belle vaisselle peinte. Une expédition de sauvetage fut organisée en 1931 et G. Contenau la confia au jeune archéologue. La fouille d'un site saccagé est difficile : Roman Ghirshman en tira cependant les données décisives d'une classification des époques archaïques de la civilisation du plateau iranien. Deux ans plus tard, le site de Tépé Sialk près de Kashan, en bordure du désert central, fut à son tour livré au pillage ; on déterrait des vases peints sur lesquels les amateurs se jetaient.

Conformément à sa vocation d'institution vouée à la recherche archéologique, ce fut une fois de plus le musée du Louvre qui subventionna les fouilles ; elles se prolongèrent jusqu'en 1937, sous la direction de Roman Ghirshman as [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : inspecteur général honoraire des Musées de France, ancien conservateur en chef du département des Antiquités orientales du musée du Louvre

Classification

Pour citer l’article

Pierre AMIET, « GHIRSHMAN ROMAN - (1895-1979) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-ghirshman/