ROMAN CIESLEWICZ, LA FABRIQUE DES IMAGES (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’exposition Roman Cieslewicz, la fabrique des images (musée des Arts décoratifs, Paris, du 3 mai au 23 septembre 2018) a permis de redécouvrir un des artistes graphiques les plus importants de la seconde moitié du xxe siècle, qui a d’abord exercé en Pologne, où il est né en 1930, puis en France, dont il a acquis la nationalité.

Le commissariat et la scénographie d’Amélie Gastaut, conservatrice chargée des collections de design graphique et de publicité au musée des Arts décoratifs, s’appuient sur un ensemble rare de documents en provenance des fonds publics et privés conservant ses créations : musée des Arts décoratifs, Centre Georges-Pompidou, musée de Grenoble, Institut mémoires de l’édition contemporaine (IMEC), ainsi que des collections particulières d’Antoine de Galbert ou d’Agnès B. notamment.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : historien du graphisme et de la typographie, diplômé en histoire de l'École des hautes études en sciences sociales, Paris

Classification

Pour citer l’article

Michel WLASSIKOFF, « ROMAN CIESLEWICZ, LA FABRIQUE DES IMAGES (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-cieslewicz-la-fabrique-des-images-exposition/