GUILLEMIN ROGER (1924- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physiologiste américain d'origine française, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1977 (conjointement à Andrew Schally et Rosalyn Yalow) pour ses recherches sur les hormones hypothalamiques.

Roger Charles Louis Guillemin est né le 11 janvier 1924 à Dijon. Il fait ses études à l'université de Dijon, puis à celles de Lyon et de Montréal. Il devient enseignant à l'école de médecine Baylor, à Houston (Texas), de 1953 à 1970, avec une interruption de 1960 à 1963, pendant laquelle il enseigne au Collège de France, à Paris. À partir de 1970, il devient membre résident, puis professeur-chercheur à l'Institut Salk pour la recherche biologique, à La Jolla, en Californie. Il a pris la nationalité américaine en 1963.

Roger Guillemin a confirmé l'hypothèse selon laquelle l'hypothalamus sécrète des hormones qui régulent l'activité de la glande hypophyse. Parmi les hormones hypothalamiques qu'il a découvertes, isolées, analysées ou synthétisées avec ses collaborateurs figurent la TRH (thyrotropin-releasing hormone ou thyréolibérine), qui stimule la sécrétion par l'hypophyse de TSH (thyréostimuline), hormone régulant l'activité de la thyroïde ; la GHRH (growth hormone releasing hormone), qui stimule la sécrétion d'hormone de croissance par l'hypophyse ; et la somatostatine, qui régule l'activité de l'hypophyse et du pancréas. Roger Guillemin a découvert également une famille importante de protéines, les endorphines, qui agissent au niveau de la perception de la douleur.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  GUILLEMIN ROGER (1924- )  » est également traité dans :

HYPOTHALAMUS

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 5 696 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les produits de neurosécrétion »  : […] Les produits du contingent magnocellulaire sont deux hormones : la vasopressine ou hormone antidiurétique et l' ocytocine dont le rôle important dans la contraction de l'utérus gravide et dans la sécrétion lactée. Ceux du contingent parvocellulaire sont beaucoup plus nombreux et variés, contrôlant l'ensemble des sécrétions du lobe antérieur de l'hypophyse (les stimulines hypophysaires) dans le sen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypothalamus/#i_39113

Pour citer l’article

« GUILLEMIN ROGER (1924- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-guillemin/