FRISON-ROCHE ROGER (1906-1999)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Roger Frison-Roche fait partie de ces hommes qui ont maintenu vivante, à travers de nombreux romans et récits prenant pour cadre la montagne ou la nature désertique, la tradition de l'enthousiasme dans l'effort, de la victoire sur soi, de la communion avec l'universel dans une nature âpre et somptueuse.

Né à Paris en 1906 de parents d'origine savoyarde, il se rend à dix-sept ans à Chamonix pour y exercer deux talents : l'alpinisme et l'écriture dans des revues spécialisées sur la montagne. Il sort major de la promotion 1930 des guides de haute montagne. L'esprit d'aventure et l'engagement physique le mènent en Afrique du Nord. Installé à Alger, où il sera journaliste à La Dépêche algérienne puis à L'Écho d'Alger, il écrit Premier de cordée (1941) à des milliers de kilomètres des Alpes qu'il connaît à « un mètre près ». Le ton est immédiatement trouvé : le livre, qui parut d'abord en feuilleton et qui était aussi un texte de propagande destiné à combattre la démoralisation de la jeunesse, obtint un succès considérable. Le titre dit tout : le guide en tête de la cordée a la pleine responsabilité de ceux qui suivent. La mystique du chef n'est pas loin. Le héros peut succomber à la faiblesse – en l'occurrence le vertige –, mais sa volonté lui permettra de la surmonter. Il y a là comme un écho assourdi des morales de la volonté, auxquelles Frison-Roche donnera néanmoins un accent résolument français, comme pour faire du Mont-Blanc, ce « seigneur et maître », un sommet (et un héros) français (Mont-Blanc aux sept vallées, 1959). On est proche de l'univers scout, tellement important en France jusque dans les années 1950 comme principe d'encadrement de la jeunesse. Courage moral et physique, sens de l'honneur, discipline sans soumission, idéal de joie, de vie et de pureté.

Pendant les années 1940, Frison-Roche est correspondant de guerre en Afrique du Nord. Revenu en France prisonnier des Allemands, il s'évade pour rejoindre le maquis de Savoie. Tous ses livres porteront ensuite la trace de son expérience de montagnard et d'explorateur : La Grande Crevasse, Retour à la montagne, La Piste oubliée, Peuples chasseurs de l'Arctique, etc. Il les illustre parfois des photographies de Pierre Tairraz (Vanoise, Montagne...), et Louis Daquin signera un de ses meilleurs films en tournant en 1943 Premier de cordée. Sommets ardus, déserts de sable ou désert blanc, terres inexplorées et peuples de l'aube du monde, c'est toujours la majesté des lieux et des hommes qui l'attire. Frison-Roche n'est pas l'homme des grandes villes, et pas davantage celui d'un monde pastoral ou agricole. Les êtres qui retiennent son attention sont d'exception, comme cette Aurélie Picard devenue princesse saharienne (Djebel Amour, 1978), ou René Caillié, l'explorateur français qui le premier pénétra à Tombouctou en 1828 (L'Esclave de Dieu). Quand il écrit à soixante-dix ans son autobiographie (Le Versant du soleil), il révèle l'homme qu'il est : celui d'une époque d'avant le tourisme et de l'exploit sportif sponsorisé, celui d'une éthique de l'effort patient, du corps intrépide, de l'humilité orgueilleuse qui offrent à l'homme les sommets d'où, sereinement, il peut contempler la beauté du monde.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  FRISON-ROCHE ROGER (1906-1999)  » est également traité dans :

PRÉHISTORIQUE ART

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Jean-Loïc LE QUELLEC, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Denis VIALOU
  •  • 27 703 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Sahara septentrional et central »  : […] L'un des tout premiers auteurs à avoir attiré l'attention du monde savant sur les gravures rupestres de plein air du nord de l'Afrique fut F. Jacquot, dans des articles consacrés, en 1847, aux stations de Tiout et de Moghrar et-Tahtāni en Algérie, l'année même où Jacques Boucher de Crèvecœur de Perthes publiait le premier volume des Antiquités celtiques et antédiluviennes , bien avant les première […] Lire la suite

TAIRRAZ PIERRE (1933-2000)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 781 mots

Le photographe Pierre Tairraz est né le 19 novembre 1933 à Chamonix. Une enfance heureuse partagée entre l'école et les randonnées avec son père Georges Tairraz, photographe et cinéaste, déterminent sa carrière : il sera photographe de montagne. La vocation du garçon s'inscrit dans une tradition familiale qui remonte à plus d'un siècle et qui accompagne l'évolution de la photographie. Joseph Tairr […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel P. SCHMITT, « FRISON-ROCHE ROGER - (1906-1999) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-frison-roche/