FULTON ROBERT (1765-1815)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mécanicien américain, né à Little Britain (aujourd'hui Fulton), en Pennsylvanie et mort à New York. Pour torpiller des navires de guerre anglais, deux Américains, Bushnell et Fulton, inventent, dans le dernier quart du xviiie siècle, les deux premiers submersibles capables de naviguer en plongée. Si l'unique expérience de la Tortue de Bushnell (1776), en rade de New York, est à peine convaincante, les démonstrations successives de Fulton, réalisées vingt ans plus tard, sont déterminantes. Arrivé en France en 1796, Fulton construit le Nautilus qu'il propose au Directoire, en lutte contre l'Angleterre. De forme ellipsoïdale, le sous-marin (longueur : 6,50 m ; largeur : 2 m) est équipé d'une pompe à main permettant d'aspirer l'eau de mer dans un réservoir (plongée) puis de la refouler (remontée en surface), d'une hélice et d'un gouvernail commandés, de l'intérieur, par manivelles. Isolé dans un compartiment étanche, à l'avant, un treuil, lui aussi manœuvré de l'intérieur, enroule un câble qui traîne un baril d'explosifs, celui-ci devant être largué sous un navire ennemi. Le dispositif prévu pour cette opération n'a, du reste, jamais servi, les autorités militaires jugeant déloyal l'emploi d'une arme sous-marine. En revanche, devant de nombreux officiers, le Nautilus plonge, à maintes reprises, au large du Havre (1800) et de Brest (1801), évoluant sous l'eau parfois plusieurs heures. Il n'en sera pas moins rejeté par le gouvernement.

Fulton s'intéresse alors aux projets de l'ambassadeur des États-Unis en France, R. Livingston. Celui-ci possède, pour l'État de New York, un privilège de navigation à vapeur qu'il souhaiterait exploiter. Il propose une association et, dans l'immédiat, une expérience décisive sur la Seine, à Paris. La propulsion des bateaux à roues n'étant pas encore établie d'une manière satisfaisante, Fulton y applique, l'un des premiers avec Symington, la puissance d'une machine à double effet. Celle-ci, exécutée par C. Périer à la fonderie de Chaillot, entraînera les deux roues à palettes (diamètre : 3,50 m) d'une [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  FULTON ROBERT (1765-1815)  » est également traité dans :

NAVIGATION MARITIME

  • Écrit par 
  • Michel MOLLAT DU JOURDIN
  •  • 7 608 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La propulsion mécanique »  : […] La troisième grande étape de l'histoire de la propulsion du navire commence au xviii e  siècle lorsque, pour s'affranchir du vent, l'homme a l'idée d'utiliser l'énergie produite par la détente de la vapeur d'eau. Denis Papin (1690) puis Jonathan Hulls (1736) ouvrirent la voie en associant la roue à aubes à une machine à vapeur. Ce système porta se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/navigation-maritime/#i_32794

SOUS-MARINS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain BOULAIRE
  •  • 608 mots

1624 Le physicien hollandais Cornelius Van Drebbel fait naviguer un bateau en bois couvert de cuir suiffé sous la surface de la Tamise (Grande-Bretagne) pendant quelques instants : le bateau est propulsé par douze rameurs. 1775 L'Américain David Bushnell invente un submersible, le Turtle , engin en bois de forme ovoïde r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sous-marins-reperes-chronologiques/#i_32794

Pour citer l’article

Jacques MÉRAND, « FULTON ROBERT - (1765-1815) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-fulton/