Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

RÊVE ÉVEILLÉ

La méthode dite du « rêve éveillé » est une psychothérapie fondée sur l'approche des processus psychiques par l'imaginaire. Elle fut élaborée par Robert Desoille (1896-1966). Étant d'abord un chercheur, il n'hésita pas à présenter des appellations diverses (rêve éveillé, rêve éveillé dirigé, etc.) et des modèles explicatifs successifs qui ont donné naissance à des écoles différentes. Ses travaux avaient été particulièrement remarqués par Charles Baudouin et Gaston Bachelard.

Trois courants ont émergé de l'œuvre de R. Desoille. Ses élèves français, réunis dans le G.I.R.E.D.D. (Groupe international du rêve éveillé dirigé de Desoille), ont stabilisé la méthode psychothérapique, tout en donnant des interprétations différentes des processus mis en cause et en se divisant à propos de la place à accorder à l'inconscient, au transfert, à la directivité et à l'activation dans la cure des névroses. Un courant homogène, composé de la majorité des formateurs, s'en est détaché pour constituer le C.I.P.A.R.E. (Collège international psychanalytique et anthropologique du rêve éveillé). Il situe la cure « rêve éveillé » comme une psychanalyse spécifique : prenant également en compte la dynamique inconsciente et transférentielle, il insiste sur l'éclairage fourni par le rêve éveillé à la métapsychologie (théorie du fonctionnement psychique) et à l'anthropologie ; de là, ses travaux sur le rêve éveillé dans les différentes cultures et dans la modernité. Un troisième courant met en œuvre des techniques dérivées du rêve éveillé ; il s'est surtout développé aux États-Unis (daydream) avant de se diffuser en Europe et en Amérique latine sous forme de psychothérapies brèves et intermittentes ou de sessions appliquées à la créativité et au développement psychologique personnel.

La méthode du rêve éveillé (psychothérapique ou analytique) se déroule par la parole dans une relation entre deux personnes. Dans une cure d'adulte, le patient (ou l'analysant) est allongé sur un divan, il exprime et explore le sens de tout ce qui lui vient à l'esprit : souvenirs, rêves nocturnes, fantasmes, sensations, sentiments, images, relation au thérapeute. La technique proposée incite à formuler non seulement les associations verbales mais aussi les associations par images et les déplacements visuels des images dans l'espace imaginaire. Ainsi, la méthode est celle d'une cure analytique classique — y compris dans ses indications —, mais elle s'en distingue par une place privilégiée accordée à la dynamique de l'imaginaire.

Cet imaginaire est « éveillé » et « expansé » à partir des associations verbales, des émotions, sentiments et images, mais il reste toujours inséré dans le récit verbal que le patient fait au thérapeute, ce qui le distingue de toute « rêverie éveillée » solitaire.

La production imaginaire révèle progressivement le sens des symptômes et leur fonction, mais, de plus, elle fait revivre les avatars successifs de l'imaginaire du sujet, entraînant une réorganisation de la dynamique interne figée. Le patient gère progressivement cet ensemble en tenant davantage compte de ses potentialités. Par le rêve éveillé, les dimensions poétiques et mythiques de l'imaginaire, souvent ignorées et refoulées, prennent une place dans la cure, dans la relation et dans la personnalité.

C'est ainsi que les trois dimensions de recherche du sens, de ré-activation et de création caractérisent, à parts égales, cette méthode.

— Roger DUFOUR

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur ès lettres, psychanalyste rêve-éveillé, président du Collège international psychanalytique et anthropologique du rêve-éveillé

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • PSYCHOLOGIE

    • Écrit par Pierre GRÉCO
    • 16 253 mots
    • 3 médias
    ...celles de la vie quotidienne : la situation psychanalytique d'abord (mais qui mérite à elle seule une longue discussion théorique et technique), le «   rêve éveillé dirigé » – imaginé par R. Desoille et qui a connu depuis des variantes et des théorisations diverses –, le psychodrame,...

Voir aussi