RESTAURATION (peinture et sculpture)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Recours aux sciences, interdisciplinarité et professionnalisation : la restauration au XXe siècle

Il faut attendre les années 1930 pour que la restauration trouve les fondements scientifiques et dogmatiques qui lui permettent de déboucher sur une conception plus large du sujet. Le laboratoire du département des peintures au Louvre est créé en 1932. Il fait suite à la création du premier laboratoire rattaché à un musée par Friedrich Rathgen à Berlin en 1888. L'imagerie scientifique en fluorescence d'ultraviolet (qui révèle les repeints), sous infrarouge (dessin sous-jacent) et la radiographie, employée pour la première fois en 1895, sont autant de moyens de pénétrer sous la matière picturale et de révéler le processus de création de l'artiste et l'état de l'œuvre. L'analyse des liants ou des pigments, la coupe stratigraphique pour une peinture ou pour une sculpture polychromée fournissent une aide à la décision en restauration. II devient dès lors clair que seule la démarche interdisciplinaire, dont le credo ne sera clairement énoncé que dans les années 1970, permet de confronter les points de vue de l'historien de l'art, du scientifique et du restaurateur.

Les principes destinés à la communauté scientifique se diffusent à l'échelle internationale grâce aux chartes (Athènes en 1931, Venise en 1964 ou Nara au Japon sur la question de l'authenticité en 1994) élaborées par l'I.C.O.M. (Conseil international des musées) ou l'I.C.O.M.O.S. (Conseil international des monuments et des sites), qui mettent en exergue des principes méthodologiques et une terminologie commune. L'émergence de la conscience des enjeux internationaux en matière de conservation-restauration s'accompagne de la volonté d'inscrire le domaine dans un processus scientifique et de spécialisation.

En corollaire, on assiste à une professionnalisation du métier de restaurateur qui va de pair avec la création des instituts de formation : l'Istituto centrale per il restauro (I.C.R.) est créé à Rome en 1939 à l'instigation de Cesare Brandi, l'Institut royal du patrimoine artis [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages



Médias de l’article

Victoire de Samothrace

Victoire de Samothrace
Crédits : D.R.

photographie

Vénus et l'Amour de Luca Penni, en cours de nettoyage

Vénus et l'Amour de Luca Penni, en cours de nettoyage
Crédits : P.-Y. Duval/ C2RMF

photographie

Sculpture en cours de nettoyage

Sculpture en cours de nettoyage
Crédits : A. Chauvet/ C2RMF

photographie

Retable de l'Annonciation de Pierre de Wissant, Les Six Apôtres

Retable de l'Annonciation de Pierre de Wissant, Les Six Apôtres
Crédits : G. de Puniet/ C2RMF

photographie

Afficher les 5 médias de l'article





Écrit par :

  • : conservatrice générale du patrimoine, chef du département restauration du Centre de recherche et de restauration des musées de France

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Béatrice SARRAZIN, « RESTAURATION (peinture et sculpture) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/restauration-peinture-et-sculpture/