RÉFLEXIONS SUR L'IMITATION DES ŒUVRES GRECQUES EN PEINTURE ET EN SCULPTURE, Johann Joachim WinckelmannFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Paradoxes et fragilité du dogme de l'imitation

Il convient cependant de prendre avec prudence cette lecture résolument tournée vers l'effet de nouveauté de l'œuvre. Si les Réflexions ont de fait profondément marqué le débat esthétique allemand, elles ne s'inscrivent pas moins dans une discussion fort ancienne, dont l'un des grands moments – d'ailleurs étudié par Winckelmann lui-même en amont de cette publication – fut en France la querelle des Anciens et des Modernes. Surtout, il serait erroné de voir dans ce texte l'énoncé d'une doctrine cohérente et lisse. La composition même de l'ouvrage l'interdit. Les Réflexions se présentent non comme un traité systématique, mais comme une série de remarques composites, articulées en une multitude de paragraphes brefs. Derrière le ton en apparence assertif, ce tissu fragmenté laisse apparaître un nombre important d'interrogations et de points obscurs. Quelle est tout d'abord l'origine de cette beauté grecque à imiter ? D'un côté, Winckelmann affirme que les Grecs eux-mêmes l'ont empruntée à la nature : c'est de l'observation rigoureuse des corps les entourant que les plus grands sculpteurs grecs auraient tiré leurs admirables œuvres. D'un autre côté cependant, il soutient que l'inégalable beauté de la statuaire grecque est d'essence fondamentalement spirituelle, idéale, c'est-à-dire qu'elle a surgi non de l'examen empirique de la nature, mais de l'« idée » de l'artiste.

L'essai ne livre pas de doctrine plus claire quant à la situation historique du modèle grec. D'un côté, Winckelmann énonce le principe d'une normativité grecque absolue qui extrait en quelque sorte la Grèce de l'Histoire. En enjoignant à ses contemporains d'imiter la Grèce, il pose en effet le modèle grec comme exemplaire, c'est-à-dire comme éternellement reproductible, indépendamment des circonstances particulières qui ont entouré sa naissance (démocratie athénienne, coutumes spécifiques, etc.). L'art grec est un paradigme toujours actua [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Elisabeth DÉCULTOT, « RÉFLEXIONS SUR L'IMITATION DES ŒUVRES GRECQUES EN PEINTURE ET EN SCULPTURE, Johann Joachim Winckelmann - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/reflexions-sur-l-imitation-des-oeuvres-grecques-en-peinture-et-en-sculpture/