Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

RAYMOND VI (1156-1222) comte de Toulouse (1194-1222)

Fils du comte Raymond V, il est le neveu de Louis VII de France et le beau-frère de Richard Ier roi d'Angleterre. Devenu comte en 1194, Raymond VI fait preuve d'une tolérance jugée excessive envers ses nombreux sujets hérétiques. Aussi, l'Église le soupçonne-t-elle d'avoir une responsabilité dans l'assassinat du légat pontifical Pierre de Castelnau (15 janvier 1208), venu l'exhorter à agir contre les cathares du Languedoc. En 1209, le pape Innocent III réagit en lançant la croisade des albigeois. Le comte de Toulouse finit par s'y rallier, apparemment par pénitence. Les armées croisées, composées en majorité de Français du Nord à la recherche de terres dans le Sud, sont placées sous le commandement du seigneur Simon de Montfort – père de Simon de Montfort, célèbre comte de Leicester, dont le nom a marqué l'histoire de l'Angleterre. À terme, Raymond VI va se retrouver contraint de défendre ses fiefs contre les ambitions des croisés. À Muret (près de Toulouse), le 12 septembre 1213, Raymond VI et son allié Pierre II d'Aragon – son beau-frère par son mariage en deuxième noce – sont mis en déroute par Simon de Montfort, qui se voit attribuer les États du comte par le quatrième concile du Latran (1215).

Mais, avec l'aide des Aragonais, Raymond VI reprend Toulouse en septembre 1217. Il soutient le siège organisé par Simon de Montfort, qui est tué le 25 juin 1218 devant la ville. De là, le comte reconquiert la plupart de ses possessions avant de disparaître subitement en août 1222. L'Église, qui l'a excommunié par deux fois, lui refusera un enterrement selon le rite chrétien.

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ALBIGEOIS (CROISADE CONTRE LES)

    • Écrit par Jacques LE GOFF
    • 4 152 mots
    • 2 médias
    ...espoirs en Raimond VI. Arrière-petit-fils de Raimond IV de Saint-Gilles, comte de Toulouse et l'un des chefs de la première croisade en Terre sainte, Raimond VI étendait sa suzeraineté de la Guyenne à la Provence où il avait, en terre d'Empire, des possessions entre Durance et Isère. Mais en dehors...
  • CROISADE CONTRE LES ALBIGEOIS - (repères chronologiques)

    • Écrit par Laurent ALBARET
    • 747 mots

    1145 Le cistercien Bernard de Clairvaux organise une mission de prédication à Toulouse et dans l'Albigeois. Il découvre à Verfeil une dissidence religieuse qui revendique une filiation apostolique et rejette les sacrements de l'Église. Il la nomme l'hérésie des « albigeois »....