LINTON RALPH (1893-1953)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Philadelphie, Ralph Linton pratiqua pendant quelques années l'archéologie (fouilles aux États-Unis, au Guatemala, aux îles Marquises) avant de s'orienter vers l'anthropologie culturelle. Nommé en 1922 assistant d'ethnologie au Field Museum, à Chicago, il fut envoyé à Madagascar où il étudia, de 1925 à 1928, les Betsileo et les Tanala. Il fut ensuite appelé à enseigner successivement à l'université de Wisconsin (1928-1937), à l'université Columbia (1937-1946) et à l'université Yale (1946-1953). Il devint l'un des chefs de file de l'école « culture et personnalité » en s'associant avec Abram Kardiner pour élaborer la théorie de la personnalité de base, théorie dont l'ambition était double : rendre compte des liens entre l'homme et son milieu culturel ; redonner vie à la notion de caractère national à la lumière des acquis de l'ethnologie, de la psychologie et de la psychanalyse. Linton se fit surtout remarquer par son fécond travail de conceptualisation : il forgea des définitions (« statut », « rôle », « culture », « modèle », etc.) et suggéra des distinctions (entre culture réelle et culture construite, entre acculturation dirigée et acculturation spontanée) qui sont encore utilisées dans les sciences sociales. Ouvrages principaux : The Tanala, a Hill Tribe of Madagascar, Chicago, 1933 ; The Study of Man, an Introduction, New York, 1936 (trad. franç. : De l'homme, Paris, 1968) ; The Cultural Background of Personality, New York, 1945 (trad. franç. : Le Fondement culturel de la personnalité, Paris, 1956) ; The Tree of Culture (posthume), New York, 1955.

—  Michel AGHASSIAN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LINTON RALPH (1893-1953)  » est également traité dans :

ACCULTURATION

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 8 291 mots

Dans le chapitre « Histoire : la perspective culturaliste »  : […] Tentons de dégager brièvement cet apport. Il apparaît d'abord que les processus acculturatifs varient, mais que ces variations ne se font pas au hasard, que l'on peut dégager un certain nombre de types : – suivant que l'acculturation a lieu entre sociétés globales ou entre certains groupes seulement des populations en contact, le groupe religieux, le groupe économique, etc. ; – suivant qu'elle se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acculturation/#i_2309

CHANGEMENT SOCIAL

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 5 802 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Diffusion et changement »  : […] En se proposant d'analyser le déterminisme des « idées » ou des « infrastructures », les penseurs du xix e  siècle n'ont pas seulement, comme il leur a été si souvent et si longtemps reproché, engagé la sociologie dans de vagues spéculations pseudo-historiques ; ils l'ont aussi invitée, sans beaucoup l'y aider, à se poser le problème de l'innovati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-social/#i_2309

CULTURALISME

  • Écrit par 
  • Marc ABELES
  •  • 2 560 mots

Dans le chapitre « Relativisme des formes culturelles et exigence méthodologique d'unité »  : […] Les travaux de Margaret Mead sur les rapports entre les sexes dans trois sociétés traditionnelles d'Océanie demeurent aujourd'hui encore un témoignage exemplaire de l'approche culturaliste. L'enquête fut menée entre 1931 et 1935 chez les Arapesh, les Mundugumor et les Chambuli, trois ethnies océaniennes qui offrent chacune un traitement distinct de la différenciation des sexes. Les Arapesh, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culturalisme/#i_2309

INDIVIDU & SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 4 488 mots

Dans le chapitre « Les médiations familiales »  : […] Montrer que le sujet se constitue dans sa relation à la Loi ne suffit pas à rendre compte du rapport qui s'établit entre la personnalité des individus dans une société donnée et la culture qui la distingue. Quels processus aboutissent, en effet, à « faire du petit Manu un Manu et du petit Arapesh un Arapesh » ? – comme se le demande Margaret Mead. L'apport irrécusable de la psychanalyse est à cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/individu-et-societe/#i_2309

INTERDIT

  • Écrit par 
  • Claude RABANT, 
  • Pierre SMITH
  •  • 6 123 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'exploitation sociale et politique de l'interdit »  : […] Pourtant, certains faits semblent contredire ce tableau. Dans diverses sociétés, telle ou telle transgression pouvait entraîner une réaction punitive du groupe social et de l'autorité politique. Dans plusieurs sociétés, en Polynésie notamment, il était également possible à certains personnages d'imposer des tabous inédits afin, par exemple, de protéger leurs biens ou de promouvoir leur prestige. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interdit/#i_2309

JALOUSIE

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 258 mots

Sémantiquement et psychologiquement, la jalousie est inséparable du désir. Bossuet prête au mot le sens de « passion sans partage » lorsqu'il écrit : « Combien de Romains furent jaloux de la liberté. » C'est le « zèle extrême » qu'atteste, à l'origine, le provençal gelos , fréquent dans la poésie des troubadours, entre les années 1135 et 1150. L'influence du coq ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jalousie/#i_2309

KARDINER ABRAM (1891-1981)

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 2 580 mots

Dans le chapitre « L'idée de « personnalité de base » »  : […] C'est à ces problèmes que Kardiner consacre ses deux premiers livres, et qui sont aussi les plus importants, The Individual and His Society (1939), et The Psychological Frontiers of Society (1945). L'objectif premier étant donc de penser la culture comme une totalité singulière, c'est en termes psychologiques qu'on se proposera de comprendre comment la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abram-kardiner/#i_2309

RELATIVISME

  • Écrit par 
  • Hervé BARREAU, 
  • Tobie NATHAN
  •  • 3 931 mots

Dans le chapitre « Culture et personnalité »  : […] C'est à l'aube du xx e  siècle que le relativisme culturel trouvera à s'exprimer d'une manière particulièrement dynamique, au confluent de notions tant théoriques que politiques. La culture des sociétés industrielles était alors travaillée par trois questions de fond : les conflits sociaux et la montée en puissance des syndicats et des conceptions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relativisme/#i_2309

SOCIO-ANALYSE

  • Écrit par 
  • Jean POIRIER
  •  • 3 054 mots

Dans le chapitre « Les théories culturalistes »  : […] Les premiers ethnologues qui ont utilisé les hypothèses de la psychanalyse au cours d'enquêtes de terrain l'ont fait dans une volonté de relativiser ces hypothèses et parfois de les remettre en cause. Durant les années vingt, aux États-Unis, cette nouvelle interprétation des faits sociaux s'est affirmée en réaction contre l'évolutionnisme ; elle postulait l'existence de corrélations rigoureuses en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/socio-analyse/#i_2309

Pour citer l’article

Michel AGHASSIAN, « LINTON RALPH - (1893-1953) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ralph-linton/