DAHRENDORF RALF GUSTAV (1929-2009)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une sociologie de la société industrielle

Dès ses premiers travaux sur le fonctionnement de la société industrielle, Ralf Dahrendorf critique la doctrine fonctionnaliste du consensus normatif et de l'équilibre social et lui oppose la thèse selon laquelle toutes les sociétés complexes comportent nécessairement et en permanence une multiplicité de conflits d'intérêts, dissociés les uns des autres mais tous également soumis à diverses formes de régulation. Ces conflits d'intérêts qui divisent la société ne sont pas tous des conflits de classes portés par des luttes de classes et aboutissant fatalement à la révolution. La lutte des classes n'est qu'un conflit d'intérêts parmi d'autres, une forme spécifique caractérisée par des circonstances et des situations particulières.

Après avoir réfuté la doctrine marxiste soutenant que les classes sociales et les conflits de classes dérivent principalement de l'inégale distribution de la propriété des moyens de production, l'auteur de Classes et conflits de classes dans la société industrielle distingue le pouvoir (attaché à la personne) de l'autorité (liée aux statuts et aux rôles sociaux), puis affirme qu'à l'origine de tous les conflits il y a une inégale répartition de l'autorité parmi les groupes sociaux et les personnes. Dans la répartition des richesses, la dissymétrie est plus ou moins relative, tandis que dans celle de l'autorité l'asymétrie reste toujours absolue. D'un côté, il y a ceux qui détiennent l'autorité et, de l'autre, ceux qui obéissent, d'où des intérêts antagonistes opposant les détenteurs de l'autorité attachés au maintien du statu quo à ceux qui en sont dépourvus et de ce fait favorables au changement. Cependant, pour que cet antagonisme se transforme en conflit, il faut que ceux qui partagent des intérêts liés à leur situation commune constituent explicitement un groupe d'intérêts, c'est-à-dire une organisation dotée d'un programme et de buts.

Dans les sociétés modernes, les postes d'a [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : professeur ordinaire de sociologie générale à l'université de Lausanne, directeur de l'Institut d'anthropologie et de sociologie

Classification


Autres références

«  DAHRENDORF RALF GUSTAV (1929-2009)  » est également traité dans :

CONFLITS SOCIAUX

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 15 390 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Conflits et hiérarchie »  : […] En revanche, les conflits organisationnels prennent une importance croissante. Dans le travail, l'organisation hiérarchique des salariés est de plus en plus stricte ; les rôles professionnels se définissent davantage par la situation dans une filière hiérarchique que par l'apport d'une qualité particulière. L'autonomie professionnelle tend à disparaître. L'employé se définit plus complètement que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conflits-sociaux/

HIÉRARCHIE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 3 990 mots

Dans le chapitre « Modèle du marché »  : […] Le troisième modèle peut être appelé modèle du marché. Selon ce modèle, les différents types d'activités font l'objet d'une offre et d'une demande. Quant aux rémunérations (matérielles ou symboliques) qui s'attachent à ces activités, elles sont simplement une sorte de prix d'équilibre correspondant à l'ajustement de l'offre et de la demande. Ce modèle rappelle par certains côtés celui de Davis et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hierarchie/#i_193

Voir aussi

Pour citer l’article

Giovanni BUSINO, « DAHRENDORF RALF GUSTAV - (1929-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ralf-gustav-dahrendorf/