SMETANINA RAÏSSA (1952- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La skieuse de fond russe Raïssa Smetanina mena une carrière d'une exceptionnelle longévité : elle participa pour la première fois aux Jeux d'hiver en 1976 à Innsbruck et ne quitta la scène olympique qu'en 1992, à l'issue des Jeux d'Albertville. L'exploit est d'autant plus impressionnant qu'elle a obtenu au moins une médaille lors de chacune de ces cinq éditions des Jeux. Ses dix médailles olympiques font d'elle, avec l'Italienne Stefania Belmondo, la recordwoman des Jeux d'hiver en la matière. Seul le Norvégien Björn Daehlie (12 médailles) a fait mieux.

Née le 29 février 1952 dans la république des Komi, en U.R.S.S. (aujourd'hui en Russie), Raïssa Petrovna Smetanina se fait connaître sur la scène internationale en 1974, à l'occasion des Championnats du monde de ski nordique de Falun (Suède), où elle est médaillée de bronze sur 5 kilomètres et médaillée d'or dans le relais 4 fois 5 kilomètres. Elle fait, en 1976 à Innsbruck, des débuts tonitruants sur la scène olympique : elle remporte le 10 kilomètres, devant la Finlandaise Helena Takalo et une autre Soviétique, Galina Kulakova, ainsi que le relais 4 fois 5 kilomètres ; elle obtient également la médaille d'argent sur 5 kilomètres, devancée par Helena Takalo. Quatre ans plus tard, à Lake Placid, elle monte sur la plus haute marche du podium à l'issue du 5 kilomètres, qu'elle s'adjuge devant la Finlandaise Hilkka Riihivuori, et est médaillée d'argent dans le relais 4 fois 5 kilomètres. En 1984, à Sarajevo, elle doit laisser la vedette à la Finlandaise Marja-Liisa Hämäläinen, qui remporte les trois courses individuelles. Néanmoins, elle est médaillée d'argent sur 10 kilomètres et 20 kilomètres, une nouvelle épreuve inscrite au programme olympique.

En 1988, Raïssa Smetanina, âgée désormais de près de trente-six ans, est de nouveau présente aux jeux Olympiques, à Calgary. Elle s'adjuge la médaille d'argent sur 10 kilomètres style classique. Mais le ski de fond a effectué une mutation importante. Désormais, le pas du patineur, plus efficace que le classique pas alternatif, est autorisé dans certaines épreuves. C'est notamment le cas lors du 20 kilomètres de ces Jeux de Calgary. En obtenant la médaille de bronze derrière deux de ses compatriotes de douze ans ses cadettes (Tamara Tikhonova et Anfisa Reztsova, toutes deux nées en 1964), Raïssa Smetanina prouve que, malgré le poids des ans, elle est parvenue à assimiler cette nouvelle technique. Et on la retrouve, à près de quarante ans, aux Jeux d'Albertville en 1992. Cette fois, la mutation n'est plus technique, mais politique ; l'Union soviétique a disparu, et c'est donc sous le maillot de l'équipe unifiée, représentant la Communauté des États indépendants (C.E.I.), que Raïssa Smetanina obtient la médaille d'or dans le relais 4 fois 5 kilomètres, associée à Elena Välbe, Larissa Lazutina et Lioubov Egorova. Cette dixième médaille olympique fait alors d'elle la sportive la plus médaillée des Jeux d'hiver.

Véritable vedette de l'extraordinaire équipe féminine de ski de fond soviétique de l'époque, Raïssa Smetanina fut par ailleurs sacrée championne d'U.R.S.S. en 1974, en 1976 et en 1977. Et elle brilla souvent aux Championnats du monde, où elle s'adjugea douze médailles (4 en or, 4 en argent, 4 en bronze).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« SMETANINA RAÏSSA (1952- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/raissa-smetanina/