Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

RAINALD VON DASSEL (1120 env.-1167)

Fils cadet d'un noble saxon, Rainald (ou Reinald, Renaud en français) de Dassel devient évêque de Hildesheim en 1154. Il est lié à Wibald, abbé de Stavelot et de Corvey, et à Otton de Freising, l'oncle du nouvel empereur Frédéric de Hohenstaufen. En mai 1156, Frédéric Barberousse le nomme chancelier de l'Empire. Il est désormais le bras droit de l'empereur, dont il dirige la diplomatie et, en particulier, la politique italienne. Il reçoit l'archevêché de Cologne en 1159. À la mort du pape Adrien IV, il fait élire Victor IV contre Alexandre III, lequel reçoit le soutien des rois de France et d'Angleterre et excommunie Rainald en 1163. Chargé d'obtenir l'adhésion de Louis de France, il échoue dans sa mission. À la mort de Victor IV en 1164, sans même en référer à Frédéric Barberousse, Rainald installe comme pape Pascal III, poursuivant ainsi le schisme de sa seule initiative. Après une ultime lutte contre les Romains, il meurt près de Tusculum. Cet homme intelligent, décidé, a mené au nom de l'empereur une politique agressive, essayé de restreindre le rôle temporel du pape et l'influence des villes par des combats incessants où il n'a pas toujours été vainqueur. Il reste célèbre dans son archevêché de Cologne pour avoir ramené en grande pompe (1158) les reliques des rois mages, que lui a données Frédéric Ier après la chute de Milan, ainsi que les ossements de saint Félix et de saint Nabor.

— Anne BEN KHEMIS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : archiviste-paléographe, conservateur à la Bibliothèque nationale de Tunis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

    • Écrit par Pierre-Roger GAUSSIN
    • 14 136 mots
    • 7 médias
    ...homme à se laisser intimider, d'autant qu'il eut la bonne fortune d'avoir pour bras droit, comme chancelier, un prélat cultivé, connaisseur en droit, Rainald de Dassel, qui le poussa dans la voie de la rupture avec la papauté. Frédéric et Rainald étaient convaincus que, pour résister à la politique...
  • FRÉDÉRIC Ier BARBEROUSSE (1122 env.-1190) empereur germanique (1152-1190)

    • Écrit par Anne BEN KHEMIS
    • 1 262 mots

    L'une des figures les plus attachantes de l'Empire germanique et de l'histoire du Moyen Âge européen. Frédéric Ier Barberousse s'est laissé séduire par l'Italie, comme tous ses prédécesseurs, et s'est efforcé de reconstituer un bloc politique formé de la ...

Voir aussi