Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PRAGUE QUATRE ARTICLES DE (juill. 1420)

Jean Hus

Jean Hus

L'exécution de Jean Hus à Constance, le 6 juillet 1415, déclenche la révolte de ses partisans contre l'Église romaine ; ils sont eux-mêmes divisés en extrémistes (taborites) et en plus modérés, « utraquistes » ou « calixtins » à cause de leur revendication de la communion par les laïcs sous les deux espèces du pain et du vin (sub utraque specie), cette dernière étant réservée aux clercs chez les catholiques. Le pape et l'empereur lanceront contre eux cinq croisades sans résultat. Les réformistes se mettent d'accord sur les quatre articles de Prague en 1420 : libre prédication de l'Écriture en tchèque, communion sous les deux espèces, suppression du pouvoir temporel et des biens séculiers de l'Église, punition publique des péchés scandaleux. Au terme d'une lutte confuse et sanglante, le concile de Bâle (convoqué en 1431) accepte les quatre articles un peu édulcorés sous le nom de Compactata en 1433, que le pape ne reconnaîtra pas. Le calme ne revient qu'après la bataille de Lipany (30 mai 1434) où les taborites sont vaincus par une coalition de nobles catholiques et utraquistes. Les hussites radicaux s'organisent alors en communauté ou Église des « Frères bohêmes » ou « Frères moraves » qui se rallient à la réforme luthérienne au siècle suivant.

— Jean-Urbain COMBY

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur émérite d'histoire de l'Église à la faculté de théologie de l'université catholique de Lyon

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Jean Hus

Jean Hus

Autres références

  • HUS JAN (1370 env.-1415)

    • Écrit par Michel LARAN
    • 1 543 mots
    • 2 médias
    Les quatre « Articles de Prague » (1420) forment le programme commun des hussites. Ils exigent la libre prédication de l'Écriture, la communion sous les deux espèces, la confiscation des biens du clergé, la répression des péchés mortels et spécialement des scandales publics. Le principe de la libre interprétation...

Voir aussi