Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PSYCHOLOGIE DÉVELOPPEMENTALE DU LIFESPAN

La psychologie développementale du lifespan est cette partie de la psychologie qui cherche à comprendre comment les processus mentaux, les comportements et les performances des individus évoluent au cours de l’enfance et de la vie adulte. Elle poursuit cet objectif général en déterminant comment évoluent les grandes fonctions psychologiques. Les psychologues étudient l’évolution des aspects cognitifs, affectivo-émotionnels et sociaux depuis la période prénatale jusqu’à la mort. Le développement des différentes fonctions psychologiques est étudié soit de manière séparée soit de manière intégrée. Certains chercheurs se focalisent sur le développement cognitif, d’autres sur le développement socio-affectif. D’autres encore cherchent à comprendre comment, à chaque étape du développement, les grandes fonctions interagissent. Cela permet de déterminer les caractéristiques développementales spécifiques et communes à chacune des grandes fonctions, mais également comment le développement de l’une conditionne ou influence le développement de l’autre. Cet objectif est poursuivi avec différentes méthodes, depuis la méthode expérimentale jusqu’aux méthodes d’observation directes ou indirectes. Ainsi, pour certaines études, les psychologues conduisent des expériences de laboratoire où sont manipulés différents facteurs permettant de connaître les mécanismes développementaux par lesquels nos comportements changent tout au long de la vie. Dans d’autres études, les chercheurs utilisent des questionnaires et des entretiens visant à caractériser nos comportements sur différentes questions, comme l’évolution de nos rapports aux autres. Parfois, les deux approches, expérimentales et observationnelles, sont combinées dans une même étude.

L’évolution cognitive

Au niveau cognitif, les recherches visent à comprendre comment nos capacités se développent au cours de l’enfance et l’adolescence et comment elles déclinent, pour certaines d’entre elles, au cours du vieillissement. Les recherches tentent également de comprendre l’origine des très importantes différences individuelles au niveau de notre intelligence, aussi bien au cours de l’enfance et de l’adolescence, qu’au cours de la vie adulte et du vieillissement. Nos capacités cognitives se développent rapidement et connaissent de profonds changements au cours de l’enfance et de l’adolescence puis, après une relative stabilité au cours de la vie adulte, elles diminuent au cours du vieillissement.

Il existe de grandes différences intra-individuelles : certaines fonctions intellectuelles se développent plus rapidement que d’autres chez l’enfant et déclinent moins rapidement et moins fortement que d’autres chez la personne âgée. Il existe également d’importantes différences interindividuelles : certains enfants se développent plus rapidement que d’autres et atteignent des niveaux de développement plus élevés ; certaines personnes âgées connaissent un vieillissement mieux réussi que d’autres avec des déclins cognitifs bien moindres.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur des Universités, membre de l'Institut universitaire de France

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi