PRUNIER EN FIOLE D'OR (JIN PING MEI)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C'est sous la dynastie des Ming, au xvie siècle, qu'apparaissent en Chine des romans traitant de la vie des hommes et de leurs mœurs, connus sous le nom de « livres sur les passions du temps ». Le Jin Ping Mei, parfois attribué à Wang Shizheng (1526-1590), est le plus fameux de tous. Le titre, « Prunier en fiole d'or », fait allusion à trois des personnages féminins du livre. Le roman aurait vraisemblablement été publié en cent chapitres, en 1617. Ding Yaokang (1620-1691) rédige une suite au Jin Ping Mei au début de la dynastie Qing, au xviie siècle, mais ce texte est loin d'avoir la saveur et la richesse de l'original.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : agrégé d'histoire, docteur ès lettres, professeur au lycée Jean-Monnet, Franconville

Classification

Autres références

«  PRUNIER EN FIOLE D'OR (JIN PING MEI)  » est également traité dans :

JIN PING MEI [KIN P'ING MEI] (fin XVIe s.), roman

  • Écrit par 
  • André LEVY
  •  • 1 745 mots

Le Jin Ping Mei, roman-fleuve de la fin du xvie siècle, en cent chapitres, se range parmi la demi-douzaine de chefs-d'œuvre de la littérature romanesque chinoise en langue vernaculaire. Ouvrage anonyme auréolé d'une réputation pornographique, noir et burlesque, érotique et satirique, il reste largement tributaire des conventions de […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-François PÉPIN, « PRUNIER EN FIOLE D'OR (JIN PING MEI) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/prunier-en-fiole-d-or-jin-ping-mei/