PROJET DU GRAND PARIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 17 septembre 2007, lors de l'inauguration de la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris, le président de la République Nicolas Sarkozy prononce un discours dans lequel il déclare qu'il souhaite qu'un « nouveau projet d'aménagement global du Grand Paris » soit l'objet d'une consultation internationale impliquant huit à dix agences d'architectes. L'objectif serait d'imaginer ce que pourrait être la région de la capitale « à l'horizon de vingt, trente voire quarante ans ».

Deux mois plus tard, une « consultation internationale pour l'avenir du Paris métropolitain » est lancée par le ministère de la Culture. Elle est placée sous l'autorité d'un comité de pilotage composé de l'État, de la Ville de Paris, de la région Île-de-France et de l'Association des maires d'Île-de-France, lui-même assisté d'un comité scientifique composé de vingt-trois experts.

Le 4 juin 2008, le président de la République a confié à dix équipes d'architectes-urbanistes le soin de travailler sur « des scénarios de développement urbain et d'aménagement du territoire en Île-de-France ». Les résultats de cette consultation sont exposés à la Cité de l'architecture et du patrimoine du 30 avril au 22 novembre 2009.

L'objectif du projet du Grand Paris n'est pas d'élargir les limites administratives de Paris, mais de renforcer « la région-capitale dans son rôle de ville-monde ». Pour Nicolas Sarkozy, il faut « faire du Grand Paris, une véritable métropole maritime », qui s'étende de la région Île-de-France jusqu'au Havre. Dans cette perspective, la question des transports (fluidifier la circulation autour de la capitale notamment) apparaît déjà comme un des enjeux majeurs du projet.

—  Arnaud BALVAY

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Arnaud BALVAY, « PROJET DU GRAND PARIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/projet-du-grand-paris/