PRÉSAGE

ASTROLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques HALBRONN
  •  • 13 309 mots

Dans le chapitre « Les présages célestes »  : […] Le calcul de ces rendez-vous entre les deux planètes jugées les plus éloignées se rejoignant tous les vingt ans est évidemment d'abord sous-tendu par l'astronomie. Or le cycle de neuf cent soixante ans que l'on croyait, au Moyen Âge, être celui d'un tour complet était exagéré : cette révolution est de huit cents ans seulement, comme on l'admettra au xvi e  siècle. Dès lors, de même que l'accord av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astrologie/#i_86726

AUGURES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BRISSON
  •  • 778 mots

À Rome, membres d'un collège sacré, recrutés par cooptation et inamovibles. De quatre ( ?) à la fin du ~ iv e siècle, leur nombre fut porté à six en ~ 300, puis à quinze par Sylla, à seize enfin par César. L'institution de ce collège remonte aux temps les plus archaïques de Rome et n'a pas dû évoluer sensiblement au cours de l'histoire : comme l'a montré G. Dumézil dans son ouvrage Religion roma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augures/#i_86726

DIVINATION

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 6 942 mots

Dans le chapitre « Une symbolique complexe »  : […] L' haruspice appliquait successivement à cette analyse l'observation de la présence ou de l'absence d'un élément de base ; de sa situation (droite ou gauche, en haut ou en bas) ; de son état (bon ou mauvais, sec ou humide) ; de sa position (droite ou penchée par rapport à la norme ou relativement à un autre élément) ; de sa couleur (claire, sombre, noire, rouge, vert-jaune, blanche) ; de son nombr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/divination/#i_86726

INTERDIT

  • Écrit par 
  • Claude RABANT, 
  • Pierre SMITH
  •  • 6 123 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les bases culturelles et mentales de l'interdit »  : […] Si le péché ou la faute morale se définissent d'abord par rapport à l'opposition du bien et du mal, la violation des tabous est marquée négativement par le fait qu'elle est censée provoquer le malheur ici-bas et dans cette vie, c'est-à-dire un malheur essentiellement biologique. À cet égard, les interdits s'apparentent aux présages funestes. Par exemple, le fait de renverser du sel ou de briser un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interdit/#i_86726

ORACLE

  • Écrit par 
  • Marie DELCOURT
  •  • 1 954 mots

Plus ou moins consciemment, les hommes voient dans tel ou tel événement inattendu un signe capable d'orienter leur conduite ; ils ont souvent chargé des exégètes d'interpréter certains phénomènes – foudre, éclipses, crues de rivières, naissances anormales, rêves – : interprétations parfois codifiées, avec la méthode à suivre pour écarter le présage s'il est mauvais. Les Romains ont adopté l' harus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oracle/#i_86726

ROME ET EMPIRE ROMAIN - La religion romaine

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL
  •  • 7 018 mots

Dans le chapitre « Les desservants du culte »  : […] S'il est vrai que chaque culte est rendu au service d'une collectivité déterminée, le desservant, qui est le porte-parole du groupe et son intermédiaire en face des dieux, est naturellement le « chef » ( magister ) de celui-ci. Ainsi, le père de famille, chef de la maisonnée, est le desservant obligé du culte domestique ; ainsi, les chefs de curie ( curiones ) pour les cultes curiaux, les magistr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-la-religion-romaine/#i_86726