PORCHE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Construction adventice largement ouverte sur l'extérieur, le porche est adossé à l'un des murs d'un édifice et abrite une ou plusieurs portes. Il est parfois réduit à un simple auvent de bois, à deux rampants, reposant sur des supports verticaux de pierre ou de bois. Les porches servent avant tout d'abri, mais on y procédait aussi aux proclamations d'actes publics.

Dans l'architecture lombarde des xiie et xiiie siècles, le porche, peu large, est couvert d'une voûte en berceau surmontée d'un fronton, et repose sur des colonnes simples ou jumelées ornées de lions à leur base (Saint-Zénon de Vérone, cathédrale de Modène). Ce type architectural se rencontre dans les régions soumises à l'influence de l'art de l'Italie du Nord telles que le Dauphiné (le Real de la cathédrale d'Embrun). Tous ces porches possèdent une riche décoration dont l'iconographie est extrêmement intéressante. Dans son expression la plus simple, le porche se présente souvent comme une galerie assez longue et étroite, couverte d'un toit en appentis comme à l'abbaye de Pontigny en Bourgogne, mais il peut également se développer sur une façade entière comme aux bras nord et sud du transept de la cathédrale de Chartres : construits au xiiie siècle, ils sont composés de trois travées en largeur, ont leur propre voûtement en berceau brisé et ouvrent sur les trois côtés par de très hautes arcades. Mais ce dernier exemple est par son ampleur assez exceptionnel ; le porche est, en général, conçu, dans l'architecture religieuse médiévale et moderne, comme un avant-corps étroit dont la largeur dépasse de peu la porte qu'il abrite.

—  Maryse BIDEAULT

Écrit par :

Classification


Autres références

«  PORCHE  » est également traité dans :

ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 017 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'art des provinces méditerranéennes »  : […] Ahmad ibn Tūlūn, gouverneur d'Égypte issu de la garde turque de Samarra, fonda une ville nouvelle au nord de Fustat dont seule la mosquée subsiste. Adaptation plutôt que copie servile de la grande mosquée de Samarra, elle introduit en Égypte des formes qui vont marquer l'architecture religieuse ultérieure. De cette époque, on a aussi conservé des fragments de tissus, des tirāz , le plus souvent en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-l-art-et-l-architecture/#i_17619

JUMIÈGES ABBAYE DE

  • Écrit par 
  • Maylis BAYLÉ
  •  • 988 mots
  •  • 1 média

Fondé par saint Philibert en 654, le monastère colombanien, puis bénédictin, de Jumièges prospère jusqu'aux invasions normandes qui le ravagent à partir de 844. Relevé en 928 par Guillaume Longue Épée, il est à nouveau pillé après l'assassinat de ce duc. L'église Saint-Pierre, bâtie vers la fin du x e siècle, l'édification de l'abbatiale Notre-Dame marquent les étapes du nouvel essor de l'abbaye […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbaye-de-jumieges/#i_17619

Pour citer l’article

Maryse BIDEAULT, « PORCHE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/porche/