PLASMA DE QUARKS ET DE GLUONS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

LE PLASMA DE QUARKS ET DE GLUONS DANS L'UNIVERS

Dans le scénario du big bang, les densités et températures originales étaient si élevées que quarks et gluons ne pouvaient se confiner en hadrons avant que l'expansion de l'Univers n'ait suffisamment joué son rôle de modérateur. On estime ainsi que c'est vers l'âge d'une microseconde que se réalisa la transition de phase qui nous occupe ici, bien après les autres transitions de phase que la théorie actuelle lie aux processus d'unification des interactions fondamentales. Il est évidemment impossible de vérifier directement une telle assertion, et la cosmologie garde ici, comme dans bien d'autres domaines, son caractère éminemment spéculatif.

L'astrophysique, au contraire, pourrait permettre de tester l'existence quelque part dans l'Univers d'un plasma de quarks et de gluons. Certains pensent en effet que les étoiles âgées, devenues étoiles à neutrons, possèdent un cœur extrêmement dense où, à un certain moment de leur histoire, pression et température dépassent les valeurs critiques, permettant l'apparition de la nouvelle phase déconfinée. Cette propriété devrait affecter notablement le moment d'inertie d'un tel astre car la matière de quarks se condenserait plus facilement qu'un ensemble de neutrons. On observerait donc une décélération brutale de la rotation caractéristique de certains pulsars.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  PLASMA DE QUARKS ET DE GLUONS  » est également traité dans :

INTERACTIONS (physique) - Interaction nucléaire forte

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 945 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La chromodynamique quantique »  : […] Les développements théoriques novateurs des années 1967-1972 permettent d'accéder à la compréhension moderne de l'interaction nucléaire forte. Dans le cadre de la chromodynamique, théorie quantique des champs construite à partir du modèle qu'est l'électrodynamique quantique, l'interaction nucléaire forte est la manifestation de quelques processus élémentaires mettant en jeu les quarks et les gluo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interactions-physique-interaction-nucleaire-forte/#i_85737

NUCLÉAIRE (PHYSIQUE) - Faisceaux d'ions lourds

  • Écrit par 
  • Marc LEFORT, 
  • Bernard PIRE
  •  • 7 204 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Les faisceaux d'ions ultrarelativistes »  : […] Accélérer de plus en plus les particules élémentaires jusqu'à leur conférer des énergies gigantesques a été l'un des moteurs de la compréhension des interactions fondamentales. Jusque dans les années 1980, cette fièvre des hautes énergies n'avait pas atteint le domaine des faisceaux d'ions et les physiciens nucléaires n'étudiaient guère que les réactions dans lesquelles les énergies des faisceaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-physique-faisceaux-d-ions-lourds/#i_85737

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Caractères généraux

  • Écrit par 
  • Maurice JACOB, 
  • Bernard PIRE
  •  • 8 162 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les interactions fondamentales »  : […] Les interactions fondamentales sont décrites dans le cadre des théories quantiques des champs. C'est le cas de la théorie électrofaible qui regroupe l'électrodynamique quantique et l'interaction faible. C'est aussi le cas de la chromodynamique quantique qui décrit l'interaction forte au niveau des quarks et des gluons. Ces théorie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-caracteres-generaux/#i_85737

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « PLASMA DE QUARKS ET DE GLUONS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/plasma-de-quarks-et-de-gluons/