DULONG PIERRE LOUIS (1785-1838)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chimiste et physicien français (né à Rouen, mort à Paris), professeur de chimie à la faculté des sciences de Paris, et professeur de physique à l'École polytechnique, dont il est nommé directeur en 1830, Dulong, qui a été l'élève de Berthollet, s'oriente d'abord vers la chimie en faisant des recherches sur le trichlorure d'azote (1813) et sur l'acide hypophosphoreux.

Pierre Louis Dulong

Pierre Louis Dulong

photographie

Pierre Louis Dulong est connu pour la loi empirique qui relie la chaleur spécifique d'un solide et sa masse atomique (loi de Dulong et Petit). 

Crédits : Boyer/ H. Roger-Viollet/ EB

Afficher

S'orientant vers la physique, il travaille avec Petit. Après des études sur la dilatation et la mesure des températures, ils montrent que la loi de Newton sur le refroidissement ne s'applique que pour des petites différences de température (1817). En 1819, ils établissent la loi empirique reliant la chaleur spécifique d'un solide et sa masse atomique (loi de Dulong et Petit).

En 1820, Dulong fait paraître avec J. Berzelius un ouvrage traitant des densités des fluides, dont l'eau. Avec Louis Jacques Thenard, il étudie la propriété de certains métaux de faciliter les combinaisons des gaz. Il étudie aussi le pouvoir de réfraction des gaz (1826) et leurs chaleurs spécifiques (1829). Il publie une étude avec François Arago sur l'élasticité de la vapeur à haute température (1830). Son dernier ouvrage (1838) traite d'expériences de détermination de la chaleur dans les réactions chimiques.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  DULONG PIERRE LOUIS (1785-1838)  » est également traité dans :

CHIMIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Élisabeth GORDON, 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Raymond MAUREL
  •  • 11 163 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  La détermination des masses atomiques »  : […] Laborieuse tâche fondamentale qu'accomplirent les chimistes du xix e  siècle, la détermination des masses atomiques fut d'abord l'œuvre de Berzelius dont la méticuleuse précision et l'opiniâtreté analytique ont été un modèle éclatant. Il fut l'initiateur du symbolisme des formules de constitution dont l'écriture ainsi abrégée est d'un si grand se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-histoire/#i_9690

PETIT ALEXIS-THÉRÈSE (1791-1820)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 216 mots

Physicien français, Alexis-Thérèse Petit est né à Vesoul le 2 octobre 1791 et mort prématurément à Paris le 21 juin 1820. Après de brillantes études au lycée de Besançon, Petit entre major de sa promotion à l'École polytechnique en 1807. Répétiteur puis professeur à Polytechnique, il soutient sa thèse en 1811 et y effectue des recherches sur la the […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexis-therese-petit/#i_9690

Pour citer l’article

« DULONG PIERRE LOUIS - (1785-1838) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-louis-dulong/