PIERRE III FEDOROVITCH (1728-1762) empereur de Russie (1762)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Empereur de Russie (1762), né le 21 février (10 février dans le calendrier grégorien) 1728 à Kiel, dans le Holstein-Gottorp, mort assassiné (à l'instigation de sa femme) le 17 juillet 1762 au château de Ropcha, près de Saint-Pétersbourg.

Fils d'Anna Petrovna, l'une des filles de Pierre Ier le Grand, et de Charles Frédéric, duc de Holstein-Gottorp, le jeune Karl Peter Ulrich, Herzog de Holstein-Gottorp, est amené en Russie par sa tante Élisabeth Petrovna peu après son accession au trône de Russie (5-6 décembre 1741). Rebaptisé Pierre Fedorovitch, il est converti à l'orthodoxie russe le 18 (7) novembre 1742 avant d'être proclamé héritier du trône russe. Le 21 août 1745, il épouse Sophie Augusta Frédérique, princesse d'Anhalt-Zerbst, qui prend le nom de Catherine Alexeïevna.

Fervent admirateur de la Prusse à peu près inculte, Pierre s'aliène les affections de sa femme peu après leur mariage et ne parvient pas non plus à gagner les faveurs des puissants clans politiques à la cour. Sa popularité chute encore lorsqu'il succède à Élisabeth le 5 janvier 1762 (25 décembre 1761). Revenant sur la politique étrangère de l'impératrice, Pierre III fait aussitôt la paix avec la Prusse et se retire de la guerre de Sept Ans (1756-1763), noue une alliance avec la Prusse et se prépare à entrer en guerre contre le Danemark afin d'aider son Holstein natal à s'emparer du Schleswig. Il dispense la noblesse du service obligatoire dès le 1er mars 1762, mais même cette décision ne parvient à rallier aucun partisan. Pierre offense ensuite l'Église orthodoxe russe en tentant de la forcer à adopter les rites luthériens et s'aliène la garde impériale en lui imposant une discipline très stricte et en menaçant de la dissoudre. Catherine, qui le suspecte de vouloir la répudier, conspire alors avec son favori Grigori Grigorievitch Orlov et d'autres officiers de la garde pour renverser son époux.

Le 9 juillet (28 juin) 1762, avec l'approbation de la garde impériale, du Sénat et de l'Église, Catherine se fait ainsi proclamer impératrice de Russie sous le nom de Catherine II. Pierre, qui se trouvait dans sa résidence d'Oranienbaum, non loin de Saint-Pétersbourg, abdique formellement le 10 juillet (29 juin). Arrêté, il est emmené au village de Ropcha, où il est tué quelques jours plus tard par l'un des conspirateurs qui a sa garde, Alexei Grigorievitch Orlov, proche de Catherine Alexeïerna.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  PIERRE III FEDOROVITCH (1728-1762) empereur de Russie (1762)  » est également traité dans :

CATHERINE II DE RUSSIE (1729-1796)

  • Écrit par 
  • François-Xavier COQUIN
  •  • 5 122 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le mariage de la petite princesse allemande »  : […] Rien ne semblait prédestiner la princesse Sophie Augusta Frédérique d'Anhalt-Zerbst, née à Stettin le 2 mai 1729, au trône impérial de Russie. Fille du prince Chrétien-Auguste et de Jeanne de Holstein-Gottorp (autre petite principauté prussienne), dont elle paraît avoir hérité l'intelligence et la vitalité, la future Catherine II n'avait connu à S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-ii-de-russie/#i_22066

Pour citer l’article

« PIERRE III FEDOROVITCH (1728-1762) empereur de Russie (1762) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-iii-fedorovitch/