PIERRE Ier (1798-1834) empereur du Brésil (1822-1831) roi de Portugal sous le nom de PIERRE IV (1826)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils du roi de Portugal Jean VI, dom Pedro s'enfuit au Brésil avec la famille royale lorsque les Français envahissent le Portugal en 1807. Il y reste comme régent, malgré l'opposition des Cortès, lorsque son père retourne au Portugal en 1821, et se met à la tête de ceux qui luttent pour l'indépendance du Brésil. Le 7 septembre 1822, sur les bords de l'Ipiranga, il jure de libérer le pays de la tutelle portugaise par le célèbre grito de Ipiranga : L'indépendance ou la mort ! Proclamé empereur du Brésil le 12 octobre 1822, il est sacré le 1er décembre.

Pierre Ier, empereur du Brésil

Pierre Ier, empereur du Brésil

photographie

Acclamation de Pierre Ier, empereur du Brésil, en 1822, à Rio de Janeiro. Lithographie tirée de Voyage pittoresque et historique au Brésil, de Jean-Baptiste Debret, 1834-1839. 

Crédits : AKG-images

Afficher

En fait, il se révèle très autoritaire dans l'exercice du pouvoir. Il n'hésite pas à dissoudre l'Assemblée constituante, qu'il a lui-même convoquée, lorsque les représentants de l'opposition veulent restreindre l'autorité impériale, et il élabore lui-même une Constitution qu'il octroie à son peuple. Celle-ci instaure un régime de monarchie constitutionnelle accordant à l'empereur de très larges pouvoirs. Il s'emploie à faire l'unité du pays, par la force au besoin ; en 1825, la révolte des « Trente-Trois Orientaux » dans la province cisplatine déclenche un conflit qui oppose le Brésil à l'Argentine et aboutit à la sécession de l'Uruguay, ce qui est un coup porté au prestige de Pierre Ier. À la mort de son père, il est désigné par le Conseil de régence comme roi de Portugal sous le nom de Pierre IV (1826). Il octroie à ses sujets une charte inspirée de la Constitution brésilienne, puis abdique en faveur de sa fille Marie II (Maria da Gloria), encore mineure, confiant la régence à son frère Miguel. Ce dernier usurpe le trône en 1828. Cédant aux attaques de l'opposition brésilienne, qui lui reproche de porter trop d'intérêt au Portugal, de s'appuyer sur l'armée et de manquer de libéralisme, Pierre Ier abdique en faveur de son fils, Pierre II, âgé de cinq ans, et rentre au Portugal pour chasser Miguel. Grâce à la victoire d'Evora en 1834, il rétablit sa fille Marie II sur le trône. Il meurt quelques mois plus tard, le 24 septembre 1834.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  PIERRE I er (1798-1834) empereur du Brésil (1822-1831) roi de Portugal sous le nom de PIERRE IV (1826)  » est également traité dans :

INDÉPENDANCE DU BRÉSIL

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 179 mots
  •  • 1 média

Après avoir fui devant l'invasion de la péninsule Ibérique par l'armée napoléonienne et s'être réfugié au Brésil en janvier 1808, le roi de Portugal Jean VI rentre à Lisbonne en avril 1821, en laissant à Rio son fils aîné Pierre en tant que régent. Dans le contexte des guerres d'indépendance qui opposent alors Madrid aux élites créoles d'Amérique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/independance-du-bresil/#i_37589

BRÉSIL - La conquête de l'indépendance nationale

  • Écrit par 
  • Frédéric MAURO
  •  • 6 209 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'évolution politique »  : […] qui y représentaient le Brésil. Elles voulurent ignorer le gouvernement que Jean VI avait créé à Rio. Elles déclarèrent indépendants les gouvernements provinciaux, abolirent les tribunaux carioques et ordonnèrent au prince Pierre de revenir en Europe pour voyager et parfaire son éducation. Une flotte partait pour le Brésil y chercher le prince […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-la-conquete-de-l-independance-nationale/#i_37589

JEAN VI LE CLÉMENT (1767-1826) roi de Portugal (1816-1826)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 587 mots

alors à revenir au Portugal et à ratifier une constitution libérale, laissant son fils Pierre exercer la régence à Rio de Janeiro. Alors que Jean VI accepte une série de réformes qui limitent ses prérogatives, les libéraux précipitent l'indépendance du Brésil, obtenue en 1822. Son fils, Pierre Ier est sacré empereur en 1822 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-vi-le-clement/#i_37589

MARIE II (1819-1853) reine de Portugal (1826-1828 et 1834-1853)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 343 mots

Marie (Maria Da Glória) est la fille de Pierre Ier, empereur du Brésil depuis 1822, et la petite-fille de Jean IV. À la mort de ce dernier, en 1826, Pierre devient roi de Portugal, sous le nom de Pierre IV, et octroie à ses sujets une charte inspirée de la Constitution brésilienne. Il abdique alors en faveur de sa fille, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-ii/#i_37589

Pour citer l’article

« PIERRE Ier (1798-1834) - empereur du Brésil (1822-1831) roi de Portugal sous le nom de PIERRE IV (1826) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-ier-pierre-iv/