MARIE II (1819-1853) reine de Portugal (1826-1828 et 1834-1853)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Reine de Portugal (1826-1828 et 1834-1853), née le 4 avril 1819 à Rio de Janeiro, morte le 15 novembre 1853 à Lisbonne.

Marie (Maria Da Glória) est la fille de Pierre Ier, empereur du Brésil depuis 1822, et la petite-fille de Jean IV. À la mort de ce dernier, en 1826, Pierre devient roi de Portugal, sous le nom de Pierre IV, et octroie à ses sujets une charte inspirée de la Constitution brésilienne. Il abdique alors en faveur de sa fille, encore mineure, et la marie à son frère cadet, Miguel, nommé régent. Mais ce dernier usurpe le pouvoir et se proclame roi en 1828. Contraint d'abdiquer la couronne brésilienne en 1831, Pierre rentre en Europe pour chasser Miguel. Il occupe alors l'île de Terceira, dans les Açores, d'où il lance une expédition sur le continent au nom de Marie. Il s'empare ainsi de Porto et de Lisbonne en 1834, réduisant Miguel à l'exil. Lorsque son père meurt, en septembre 1834, Marie est déclarée majeure à l'âge de 14 ans. Après un second mariage auquel la mort de son nouvel époux, Auguste de Leuchtenberg (Beauharnais) met rapidement un terme, Marie II épouse Ferdinand de Saxe-Cobourg-Gotha, dont elle aura onze enfants.

Voyant dans la Charte élaborée par son père la garantie de son pouvoir, Marie s'appuie sur le principal défenseur de ce texte, le duc de Saldanha. Son règne est cependant marqué par la lutte qui oppose les chartistes, modérés et conservateurs favorables à la monarchie absolue établie par la charte, aux septembristes, démocrates et radicaux partisans du retour à l'ancienne Constitution, plus démocratique. Le conflit dure jusqu'à ce que Saldanha, prenant la tête d'un mouvement de réforme appelé Regeneração, amende la Charte en 1852. Ce nouveau texte demeurera la Constitution portugaise jusqu'en 1910.

Marie meurt en couches en 1853, laissant le trône à son fils aîné, Pierre V, à l'éducation duquel elle a personnellement veillé.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  MARIE II (1819-1853) reine de Portugal (1826-1828 et 1834-1853)  » est également traité dans :

BRAGANCE LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 703 mots
  •  • 1 média

La maison capétienne des rois de Portugal est issue de la première branche ducale de Bourgogne. À la mort de Ferdinand I er en 1383, les Portugais se rallièrent à son demi-frère illégitime, Jean, maître de l'ordre d'Aviz, pour ne pas tomber sous la domination de la Castille (le roi Jean I er de Castille était l'époux de la fille héritière de Ferd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-bragance/#i_35597

CABRAL ALFONSO BERNARDO DA COSTA Y, marquis de Tomar (1803-1889)

  • Écrit par 
  • Jean de PINS
  •  • 261 mots

Homme politique portugais. Juriste de formation, Cabral fait ses débuts comme avocat. Ses idées libérales lui valent d'être exilé par la faction miguéliste. Élu ensuite député des Açores, il participe au mouvement révolutionnaire de septembre 1836 puis doit rétablir l'ordre à Lisbonne, en qualité d'administrateur de cette ville. Les chartistes trio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cabral-alfonso-bernardo-da-costa-y-marquis-de-tomar/#i_35597

PIERRE Ier (1798-1834) empereur du Brésil (1822-1831) roi de Portugal sous le nom de PIERRE IV (1826)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 366 mots
  •  • 1 média

Fils du roi de Portugal Jean VI, dom Pedro s'enfuit au Brésil avec la famille royale lorsque les Français envahissent le Portugal en 1807. Il y reste comme régent, malgré l'opposition des Cortès, lorsque son père retourne au Portugal en 1821, et se met à la tête de ceux qui luttent pour l'indépendance du Brésil. Le 7 septembre 1822, sur les bords d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-ier-pierre-iv/#i_35597

Pour citer l’article

« MARIE II (1819-1853) - reine de Portugal (1826-1828 et 1834-1853) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-ii/