AIGRAIN PIERRE (1924-2002)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le physicien Pierre Aigrain, pionnier de l'étude des semi-conducteurs, membre de l'Académie des sciences à partir de 1988 et secrétaire d'État auprès du Premier ministre chargé de la recherche, est né le 28 septembre 1924 à Poitiers et mort le 30 octobre 2002 à Garches (Hauts-de-Seine). Il intègre l'École navale à dix-huit ans, mais le sabordage de la flotte à Toulon fait que sa carrière dans la marine tourne court. Envoyé à la Libération aux États-Unis pour y suivre une formation de pilote d'aéronavale, il s'oriente vers la recherche en électrotechnique dans le cadre du Carnegie Institute of Technology de Pittsburgh et obtient son doctorat (Ph. D.) à l'université Carnegie-Mellon sous la direction d'Everett M. Williams. C'est alors qu'il établit un certain nombre de contacts avec le laboratoire de la compagnie Bell Telephone, qui était – et restera longtemps – La Mecque de la physique des semi-conducteurs. Contacté par Yves Rocard, directeur du laboratoire de physique de l'École normale supérieure, il s'établit à Paris en 1948 et s'oriente vers la recherche en physique du solide. À cette époque, les laboratoires français manquaient si cruellement de crédits qu'ils avaient recours à des expédients peu conformes à la légalité. Officier de la Marine nationale, et sous les ordres de Rocard, lui-même conseiller scientifique de la marine, Aigrain allait parfois, muni d'un faux ordre de mission, d'un uniforme et d'un camion emprunté à la marine sous de faux prétextes, prendre livraison d'instruments scientifiques inutilisés qui avaient été réquisitionnés dans des laboratoires allemands. Ces instruments étaient alors directement mis au service des expériences en cours ou revendus pour pouvoir acheter du matériel des surplus américains.

En 1950, Aigrain fonde avec un autre jeune physicien, Claude Dugas, le laboratoire de physique des solides de l'École normale supérieure. Aidés par les contrats de reche [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : directeur de recherche émérite au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « AIGRAIN PIERRE - (1924-2002) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-aigrain/