PIE V saint, ANTONIO GHISLIERI (1504-1572) pape (1566-1572)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Entré à l'âge de quatorze ans chez les Dominicains, prêtre en 1528, professeur de philosophie et de théologie, puis maître des novices et prieur, Antonio Ghislieri, remarquable par son zèle et l'austérité de sa vie, fit carrière dans les tribunaux et bureaux de l'Inquisition, que réorganisait le cardinal Jean-Pierre Caraffa, et devint ainsi commissaire général de l'Inquisition en 1551. Élu pape, Caraffa, sous le nom de Paul IV (1555-1559), s'attacha plus étroitement Ghislieri ; le nommant évêque de Nepi et Sutri et cardinal (1556), il créa pour lui la charge d'inquisiteur général de la chrétienté. Demeuré, sous le pontificat suivant, défenseur intransigeant de la foi, Ghislieri est élu pape, à l'unanimité, en 1566.

La réforme catholique est alors tout son programme ; il commence par la maison pontificale, qui devient un modèle de vie régulière. Avec l'appui du neveu de son prédécesseur, le jeune cardinal Charles Borromée, Pie V travaille activement à l'application concrète des décisions pastorales du concile de Trente ; il achève même l'œuvre du concile en publiant le Catéchisme romain (1566), une nouvelle édition du Bréviaire romain (1568) et du Missel (1570). Ayant proclamé saint Thomas d'Aquin docteur de l'Église (1567), il suscite et patronne la première édition complète de ses œuvres (1570). Pour lutter contre l'expansion du protestantisme en Italie et en Espagne, il s'appuie fortement sur l'Inquisition. En excommuniant Élisabeth d'Angleterre (1570), il aggrave singulièrement, et pour longtemps, la situation des catholiques du royaume. Préoccupé, comme tous ses prédécesseurs, du danger turc, il réussit, dans une Europe de plus en plus divisée, à coaliser avec lui Philippe II et Venise. Sous le commandement de don Juan d'Autriche, la force navale de la coalition détruit la flotte turque à Lépante, en 1571. Pie V a été canonisé en 1712.

—  André DUVAL

Écrit par :

Classification


Autres références

«  PIE V saint, ANTONIO GHISLIERI (1504-1572) pape (1566-1572)  » est également traité dans :

LITURGIE CATHOLIQUE DE L'EUCHARISTIE

  • Écrit par 
  • Jean-Noël BEZANÇON
  •  • 2 120 mots

Dans le chapitre « Rites et hiérarchie »  : […] Dans les premiers siècles, ces assemblées s'organisent. Des responsables apparaissent, prenant la suite des premiers « apôtres » de Jésus : des épiscopes (du grec episkopos , « surveillant » ; origine du mot évêque), des presbytres (du grec presbyteros , « anciens » ; origine du mot prêtre), des diacres (du grec diakonos , « serviteurs »). Des titres qui, à l'époque, ne sont pas religieux mais pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liturgie-catholique-de-l-eucharistie/#i_49536

Pour citer l’article

André DUVAL, « PIE V saint, ANTONIO GHISLIERI (1504-1572) - pape (1566-1572) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pie-v-saint-antonio-ghislieri-pape/