PHOUMI VONGVICHIT (1909-1994)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une des grandes figures qui ont marqué la vie politique laotienne pendant quatre décennies, la lutte pour l'indépendance du pays et l'instauration d'un régime socialiste, Phoumi Vongvichit s'est éteint à Vientiane, le 7 janvier 1994. Il fut, durant toute sa vie active, le second du leader de la gauche laotienne, le prince Souphanouvong, dont il resta jusqu'au bout l'homme de confiance. Né le 6 avril 1909 à Xieng Khouang, il était issu d'une des grandes familles du royaume et fils d'un gouverneur de la province de Vientiane. Entré à son tour dans l'administration coloniale française, après des études secondaires à Hanoi et supérieures à Paris, il devint secrétaire du résident français de Xieng Khouang, dans le nord-est du pays, puis occupa, de 1935 à 1945, des fonctions administratives dans deux provinces. Après l'élimination, par les Japonais, de l'autorité française, il est nommé, par le gouvernement laotien présidé par le prince Pethsarath, gouverneur (chao khoueng) de la province de Samneua, et c'est là que, en octobre 1945, il se rallie au prince Souphanouvong, le ministre de la Défense de Pethsarath. Celui-ci vient de proclamer l'indépendance du pays, mais le retour des Français à Vientiane, en avril 1946, contraint toute l'équipe à se réfugier à Bangkok.

En 1947, Phoumi suit Souphanouvong lorsque celui-ci décide de reprendre la lutte armée contre les Français, en alliance avec le Vietnamien Hô Chi Minh. Lorsque ce Front du Laos libre (Neo Lao Isara) réunit, en août 1950, un Congrès des peuples du Laos et crée un “gouvernement de résistance” du Pathet Lao (État du Laos) sous la présidence de Souphanouvong, Phoumi Vongvichit devient vice-président et ministre de l'Intérieur de ce gouvernement. Il met sur pied et organise l'administration des “zones libérées”, tandis que son collègue, le ministre de la Défense Kaysone Phomvihane (converti au communisme), entraîne les forces armées de guéri [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres (histoire), historien, professeur (relations internationales)

Classification


Autres références

«  PHOUMI VONGVICHIT (1909-1994)  » est également traité dans :

LAOS

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Madeleine GITEAU, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Paul LÉVY, 
  • Christian TAILLARD
  •  • 20 133 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'indépendance et l'unité »  : […] À la capitulation japonaise, Pethsarath réaffirma (1 er  sept. 1945), la déclaration d'indépendance. Il annonça le 14 septembre l'unification du pays par réunion du royaume de Luang Prabang et des quatre provinces du Sud. Un Comité du peuple laotien, réuni à Vientiane, adopta, le 12 octobre, une Constitution du Laos unifié et, le même jour, fut formé un gouvernement provis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laos/#i_21880

Pour citer l’article

Philippe DEVILLERS, « PHOUMI VONGVICHIT (1909-1994) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/phoumi-vongvichit/