KAYSONE PHOMVIHANE (1920-1992)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique laotien. Né le 13 décembre 1920 à Savannakhet, d'un père fonctionnaire de l'administration coloniale, Kaysone Phomvihane a fait ses études secondaires et supérieures à Hanoi où, dès 1942, il milite avec les associations clandestines de gauche. En septembre 1945, Hô Chi Minh l'envoie organiser le mouvement d'indépendance à Savannakhet. Il y rencontre, dès octobre, le prince Souphanouvong et rejoint avec lui le gouvernement nationaliste du prince Pethsarath qui, à Vientiane, vient de proclamer l'indépendance du Laos. Dès avril 1946 cependant, l'offensive militaire française rétablit le pouvoir royal et force Pethsarath, Souphanouvong et leurs partisans à se réfugier à Bangkok.

Kaysone met alors sur pied des groupes de guérilla dans le nord-est du pays, où il harcèle les forces franco-laotiennes. Il y est rejoint, en février 1949, par Souphanouvong qui rompt avec le groupe de Bangkok, lequel se rallie d'ailleurs, cette même année, au gouvernement royal de Vientiane. Celui-ci vient en effet d'obtenir de Paris « l'indépendance dans l'Union française ».

En août 1950, Souphanouvong réunit un Congrès national des peuples du Laos qui décide la création d'un « gouvernement provisoire de résistance ». Souphanouvong est élu président de ce « gouvernement du Pathet Lao » (État du Laos). Kaysone en devient le ministre de la Défense. Il vient d'adhérer au Parti communiste indochinois (P.C.I.), et, peu après, il entre au comité central du Front du Laos libre (Neo Lao Isara), structure politique constituée pour soutenir le gouvernement du Pathet Lao.

Les accords de Genève de 1954 mettent fin à la guerre au Laos tout comme au Vietnam, mais le gouvernement royal est reconnu par les puissances comme le seul légitime. Secrètement, les communistes laotiens, qui se sont détachés du P.C.I. en 1951, fondent alors, en mars 1955, leur propre parti, qui prendra plus tard le nom de Parti populaire révolutionnaire du L [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres (histoire), historien, professeur (relations internationales)

Classification


Autres références

«  KAYSONE PHOMVIHANE (1920-1992)  » est également traité dans :

LAOS

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Madeleine GITEAU, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Paul LÉVY, 
  • Christian TAILLARD
  •  • 20 133 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « De la construction du socialisme à l'économie socialiste de marché »  : […] À partir de l'intervention militaire vietnamienne contre les Khmers rouges (déc. 1978), la République démocratique populaire lao se retrouve non seulement prise dans l'étau de ses alliances idéologiques et politico-militaires mais, bien plus encore, l'otage des rivalités sino-vietnamiennes. À l'intérieur, des cadres du parti et du gouvernement sont arrêtés pour leurs sympathies avec la Chine (en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laos/#i_15768

PHOUMI VONGVICHIT (1909-1994)

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS
  •  • 1 080 mots

Une des grandes figures qui ont marqué la vie politique laotienne pendant quatre décennies, la lutte pour l'indépendance du pays et l'instauration d'un régime socialiste, Phoumi Vongvichit s'est éteint à Vientiane, le 7 janvier 1994. Il fut, durant toute sa vie active, le second du leader de la gauche laotienne, le prince Souphanouvong, dont il resta jusqu'au bout l'homme de confiance. Né le 6 av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phoumi-vongvichit/#i_15768

SOUVANNA PHOUMA (1901-1984)

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS
  •  • 1 132 mots

Né le 7 octobre 1901, le prince Souvanna Phouma est le fils du prince Boun Khong (« second roi », ou Maha Oupahat , de Luang Prabang) et de la princesse Thongsy, de la famille royale régnante. Après des études supérieures en France, il revient en 1931 au Laos et travaille à la direction des Travaux publics, il accède ainsi au groupe des hauts fonctionnaires de l'Indochine. S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/souvanna-phouma/#i_15768

Les derniers événements

21-28 novembre 1992 • LaosChangements dans la continuité à la tête de l'État.

Le 21, Kaysone Phomvihane meurt en laissant une situation de vide politique. Chef du Parti populaire révolutionnaire (P.P.R., communiste) depuis 1955, ancien chef militaire du Pathet Lao, il avait été nommé Premier ministre en 1975, avant d'être élu chef de l'État en 1991. Le 25, le Parlement élit [...] Lire la suite

14-15 août 1991 • LaosPremière Constitution depuis seize ans.

comme un objectif lointain. Des élections devraient se tenir au plus tard au début de 1992. Le 15, les députés élisent Kaysone Phomvihane, président du P.C. depuis 1955, à la tête de l'État. Il remplace le prince Souphanouvong.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe DEVILLERS, « KAYSONE PHOMVIHANE (1920-1992) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kaysone-phomvihane/