Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

GIRARD PHILIPPE DE (1775-1845)

Inventeur et industriel français, né à Lourmarin (Provence) et mort à Paris. En 1804, Napoléon lance un concours, doté d'un prix de un million, pour une machine qui permettrait de filer convenablement le lin, l'étirage mécanique ne parvenant pas encore à donner aux fibres la qualité requise. Philippe de Girard inventera cette machine, installée à Paris (1815). Préalablement trempée dans une solution alcaline, la filasse, tirée par une pince, monte entre deux peignes, simultanément entraînés dans un va-et-vient horizontal et dans un mouvement alternatif vertical. Grâce à l'application nouvelle ainsi donnée à l'action des dents du peigne, on obtient des fibres d'une grande souplesse. La chute de l'Empereur ayant mis fin au concours, Philippe de Girard, que ses recherches ont ruiné, accepte des offres étrangères. Il crée en Autriche une filature de lin et une fabrique de machines à filer, puis, invité par le tsar Alexandre Ier, il s'installe en Pologne (1825). Dans une petite ville, qu'on appellera Girardov, il dirige une importante filature. Revenu en France (1844), il est dédommagé pour son invention désormais partout appliquée.

— Jacques MÉRAND

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • MACHINE À FILER LE LIN DE GIRARD

    • Écrit par Bruno CHANETZ
    • 477 mots

    Au printemps de 1810 paraît dans Le Moniteur, journal officiel du premier Empire, le règlement d'un concours pour la réalisation d'une machine industrielle à filer le lin. Napoléon Ier promet un prix d'un million de francs à celui qui, avant mai 1813, inventera une telle machine....

  • MACHINISME

    • Écrit par Bertrand GILLE, Pierre NAVILLE
    • 6 786 mots
    • 5 médias
    ...longues de Mac Carthy date de 1845. C'est à peu près à la même époque qu'apparaît la peigneuse de Josué Heilmann (1844). Dès le Premier Empire, Joseph-Marie Jacquard avait créé son métier automatique pour les tissus façonnés et Philippe de Girard avait réalisé la machine à filer le lin (1813).

Voir aussi