PHALÉAS DE CHALCÉDOINE (-IVe--IIIe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Contemporain de Platon, connu par le livre XI de la Politique d'Aristote, où le Stagirite étudie et compare les différentes constitutions en vigueur ou proposées. De Phaléas on sait seulement qu'il fut le premier à insister sur une plus juste répartition des richesses. On ne peut isoler son projet de réforme du contexte historique. La Grèce du ive siècle se relève avec difficulté des guerres médiques, qui l'ont épuisée. Une grave crise économique, dans laquelle le problème des approvisionnements joue un rôle important (les terres sont demeurées en friche du fait des guerres incessantes), s'alourdit d'une tension politico-sociale. Les petits propriétaires fonciers endettés ont dû mettre en gage leurs fonds et réclament une redistribution des terres : réduits à une quasi-mendicité, ils sont venus grossir, dans les cités, la foule des artisans et des petits commerçants, dont la situation s'est dégradée, ainsi que des mercenaires, qui, temporairement démobilisés, hantent, sans ressources, les places où s'agitent les démagogues et qui constituent une masse disponible pour quiconque voudrait tenter un coup de force. Or, à Athènes, les révolutions se sont succédé et le peuple, le demos, se désintéresse de l'agora au point qu'il faudra le payer pour qu'il assiste aux assemblées. Les riches s'enrichissent, tandis que les pauvres chaque jour s'appauvrissent encore. Phaléas se préoccupe des moyens d'enrayer ce processus. Des critiques formulées contre lui dans le texte d'Aristote se dégagent deux propositions. En premier lieu, Phaléas, ayant établi que les séditions naissent d'une injuste répartition des biens, postule une redistribution des biens fonciers en lots égaux. Aristote souligne alors les difficultés que rencontrerait une telle réforme, plus facile à établir, dit-il, au moment de la fondation d'une colonie que dans une cité, où elle risque d'être fort mal accueillie. Phaléas préconise pourtant une égalisation graduelle : les riches donneraient des dots (en biens fonciers) à [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marie-Rose MAYEUX, « PHALÉAS DE CHALCÉDOINE (-IVe--IIIe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/phaleas-de-chalcedoine/