LAVROV PETR LAVROVITCH (1823-1900)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Issu d'une famille de propriétaires aisés de la région de Pskov, Lavrov entre à l'école d'artillerie de Saint-Pétersbourg, puis y devient professeur de mathématiques à l'âge de vingt et un ans. Il collabore, pour le domaine philosophique, au Dictionnaire encyclopédique russe (1864). Influencé par sa rencontre avec Tchernychevski, il adhère au mouvement populiste Zemlja i Volja (Terre et Liberté) et est arrêté à la suite d'un attentat (1866). Déporté, il adresse à la revue Nedelja (La Semaine) ses célèbres Lettres historiques (1868-1869) sous le pseudonyme de Mitov ; il apparaît alors comme un des penseurs du mouvement révolutionnaire russe. En 1870, avec l'aide de camarades, il s'enfuit à Paris où sa rencontre avec les révolutionnaires français (Varlin notamment) le conduit à s'affilier à la Première Internationale. Il prend une part active à la Commune de Paris qui le délègue à Bruxelles et à Londres pour chercher le soutien des révolutionnaires européens. Réfugié à Genève, Lavrov crée la revue Vpered (En avant), organe du populisme en exil. De retour à Paris (1877), il fonde Le Messager de la Volonté du peuple, autre revue populiste dans laquelle il prône l'abandon du terrorisme. Son activité ne cesse pas : en 1882 il est expulsé de France pour avoir créé une société de secours aux prisonniers politiques et déportés russes. À nouveau à Paris, il collabore à une œuvre collective : Matériaux pour l'histoire du mouvement socialiste (1892-1896). Au moment de sa mort, il travaillait à une œuvre philosophique, Essai sur l'histoire de la pensée dans les temps modernes, qui restera inachevée.

—  Paul CLAUDEL

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LAVROV PETR LAVROVITCH (1823-1900)  » est également traité dans :

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Le populisme »  : […] Tandis que le mécontentement entretient à la campagne et dans les usines des troubles passagers et sans gravité pour le gouvernement, un fort courant d'opposition se développe au cours de la seconde moitié du xix e  siècle, dans une intelligentsia nouvelle, recrutée parmi les éléments des classes moyennes, popes, fils de popes, cadets d'écoles mil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_34119

Pour citer l’article

Paul CLAUDEL, « LAVROV PETR LAVROVITCH - (1823-1900) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/petr-lavrovitch-lavrov/