JACKSON PETER (1961- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le réalisateur néo-zélandais Peter Jackson est surtout connu pour son adaptation cinématographique de la trilogie de J. R. R. Tolkien, The Lord of the Rings (Le Seigneur des anneaux).

Peter Jackson naît le 31 octobre 1961 à Pukerua Bay, dans l'île du Nord (Nouvelle-Zélande). Lorsqu'il a huit ans, ses parents lui offrent une caméra 8 mm, et il se met à réaliser des petits films. Il acquiert ensuite une caméra 16 mm et, avec quelques amis, commence un court-métrage. Le film ne cesse cependant de prendre de l'ampleur ; grâce à une bourse de la New Zealand Film Commission, Bad Taste sort sur les écrans de cinéma en 1987. Présenté au festival de Cannes, il devient un film d'horreur « culte ».

Peter Jackson poursuit sa carrière avec Meet the Feebles (1989, Les Feebles), relecture parodique du Muppet Show où des marionnettes s'adonnent aux comportements humains les plus transgressifs – la drogue ou le meurtre. Vient ensuite la comédie macabre Braindead (1992), sommet du « gore » qui remporte de nombreux prix internationaux de science-fiction. Le scénario de Heavenly Creatures (1994, Créatures célestes), inspiré d'un fait réel – deux adolescentes, qui se sont promis de ne jamais se quitter, tuent la mère de l'une d'entre elles pour ne pas être séparées –, lui vaut, avec sa compagne Frances Walsh, une nomination aux oscars. Le cinéaste ajoute à son œuvre un faux documentaire télévisé, Forgotten Silver (1995), et une histoire de fantômes, The Frighteners (1996, Fantômes contre fantômes).

Peter Jackson innove en adaptant Le Seigneur des anneaux, chef-d'œuvre du fondateur de la fantasy. Après dix années de préparation, durant lesquelles il participe à l'écriture du scénario, il tourne les trois épisodes simultanément, en quinze mois, en Nouvelle-Zélande, décor de tous ses films. Les trois opus – The Fellowship of the Ring (2001, La Communauté de l'anneau), The Two Towers (2002, Les Deux Tours) [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  JACKSON PETER (1961- )  » est également traité dans :

DEL TORO GUILLERMO (1964- )

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 108 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une activité multiforme »  : […] La réalisation, si elle reste le moyen d’expression privilégié de del Toro, n’est pour lui qu’une activité parmi d’autres. Il produit ses propres films, ceux de ses amis ( Biutiful , 2010, d’Alejandro González Iñárritu) ou ceux de jeunes cinéastes espagnols ou mexicains à qui il ouvre les portes du cinéma international ( L’Orphelinat/El orfanato , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillermo-del-toro/#i_54911

TOLKIEN JOHN RONALD REUEL (1892-1973)

  • Écrit par 
  • Lucie CHENU
  •  • 1 469 mots

Dans le chapitre « La fantasy, un courant qui transcende les arts »  : […] J. R. R. Tolkien a beaucoup écrit sur des thèmes plus ou moins reliés à la féerie ou à la mythologie. Toutefois, l'originalité de sa création est telle que la Terre du Milieu a influencé ses lecteurs jusque dans leur rapport à l'œuvre, les faisant plonger dans un univers différent, qu'ils s'approprient par le biais du jeu ou de l'étude. Ainsi, le p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-ronald-reuel-tolkien/#i_54911

Pour citer l’article

« JACKSON PETER (1961- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-jackson/